30.10.2017, 16:11

"Durant les soins, je parle avec les défunts": une croque-mort neuchâteloise nous parle de sa vocation

Premium
chargement
Nicole Siegenthaler utilise plusieurs "outils" différents dans son travail.

Toussaint La mort reste un sujet délicat et tabou. Et les soins prodigués aux défunts une activité un peu mystérieuse. Pour Nicole Siegenthaler, directrice de l'entreprise de pompes funèbres Flühmann-Evard-Arrigo, à Neuchâtel, il s'agit d'une vocation héritée de son tout jeune âge. Ses interventions ont pour objectif de rendre leur dignité aux personnes décédées.

De nombreux professionnels interviennent après un décès. Et à l’exception d’un médecin légiste qui procéderait à une autopsie, le thanatopracteur – la personne qui prodigue les soins mortuaires aux défunts – est celui qui noue la relation la plus intime avec la personne décédée.

Le sujet reste délicat, toujours un peu tabou. Directrice des pompes funèbres Flühmann-Evard-Arrigo...

Top