Deux nouveaux médecins chefs de service à l’Hôpital neuchâtelois

chargement

Santé Deux nouveaux médecins feront leur arrivée à l'Hôpital neuchâtelois, l'un au service des soins intensifs, l'autre au service de médecine nucléaire.

 12.04.2019, 11:21
Thomas Cazaentre et Dumeng Décosterd entreront en fonction prochainement.

Ils arrivent du canton du Jura et du canton de Vaud. Deux nouveaux médecins feront prochainement leur arrivée à l'Hôpital neuchâtelois (HNE).

Dumeng Décosterd reprendra le poste de médecin chef de service des soins intensifs. Il entrera en fonction le 1er avril 2020 au plus tard. «L’actuelle cheffe de service, Regula Zürcher-Zenklusen, a accepté de retarder son départ à la retraite jusqu’à son entrée en fonction», précise l’institution dans un communiqué diffusé ce vendredi.

Actuellement médecin chef de service des urgences et médecin chef aux soins intensifs à l’Hôpital du Jura, il connaît l’HNE pour avoir travaillé à temps partiel aux soins intensifs.

Thomas Cazaentre lui aussi a déjà travaillé à l'HNE, de 2010 à 2014, en qualité de médecin-chef adjoint du service de médecine nucléaire. Actuellement médecin responsable d'unité en médecine nucléaire au CINOV à Yverdon-les-Bains (70%) et comme médecin attaché aux HUG à Genève (25%), il prendra lui la tête du service de médecine nucléaire le 1er octobre 2019.

Par ailleurs, Emilie Nicodème-Paulin a repris le 1er avril le poste de cheffe du département d’imagerie médicale, une fonction qu’elle occupait ad intérim depuis le départ du Dr Wissmeyer en octobre 2018.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Grand ConseilLa page de l’Hôpital neuchâtelois se tourneLa page de l’Hôpital neuchâtelois se tourne

ÉPIDÉMIEGrippe et virus: l’Hôpital neuchâtelois fait face à une occupation maximaleGrippe et virus: l’Hôpital neuchâtelois fait face à une occupation maximale

SantéBudget: retour à l’équilibre pour l’Hôpital neuchâteloisBudget: retour à l’équilibre pour l’Hôpital neuchâtelois

Top