19.12.2018, 16:18

Des restaurateurs neuchâtelois veulent chasser les clients fantômes

Premium
chargement
Les réservations fantômes engendrent un important manque à gagner pour les restaurateurs.

Commerce Une table réservée et des clients qui ne viennent pas, c’est du chiffre d’affaires qui fond. Les restaurateurs neuchâtelois s’unissent pour trouver une solution contre ces réservations jamais honorées.

Le fléau est nouveau dans le canton de Neuchâtel: les restaurateurs se disent de plus en plus victimes de réservations non honorées – les «no show» ou «réservations fantômes». La perte peut se chiffrer en dizaines de milliers de francs par année pour certains d’entre eux.

«Mon restaurant affichait complet depuis plusieurs jours pour la Saint-Valentin. Le soir...

À lire aussi...

PolitiqueDidier Berberat, l’homme aux 17 conseillers fédérauxDidier Berberat, l’homme aux 17 conseillers fédéraux

Avent«Evolenilenu»: le conte de Noël de Fanny Wobmann«Evolenilenu»: le conte de Noël de Fanny Wobmann

MobilitéLes communes neuchâteloises ont quatre ans pour mettre aux normes 700 arrêts de busLes communes neuchâteloises ont quatre ans pour mettre aux normes 700 arrêts de bus

LauréatsMarathon terminé pour l’Université de NeuchâtelMarathon terminé pour l’Université de Neuchâtel

AgricultureUne agricultrice neuchâteloise dénonce le soutien au glyphosateUne agricultrice neuchâteloise dénonce le soutien au glyphosate

Du glyphosate subventionné

La politique agricole favorise trop le glyphosate. En réponse à cette accusation lancée par une paysanne neuchâteloise,...

  06.12.2019 19:00
Premium

Top