07.08.2013, 18:14

Des requérants remontent un mur de pierres sèches

chargement
Remonter un mur de pierres sèches est un travail de longue haleine.
Par LBY

Asile Dans le cadre des travaux d'utilité publique confiés régulièrement aux requérants d'asile des Pradières (NE), un chantier touche à son terme. Une portion d'un mur de pierres sèches a été restaurée sur une soixantaine de mètres.

Sous l'experte direction d'un muretier, une soixantaine de requérants d'asile participent, par équipes de dix, au relèvement d'un mur de pierres sèches aux Pradières.

L'idée est née au sein des Amis du Mont-Racine, qui tiennent-là leur chalet. Le projet a été réalisé en deux périodes de trois jours. Il a mobilisé aussi des bénévoles de l'association, notamment pour cuisiner les repas de midi.

Les requérants d'asile sont hébergés sous l'égide de la Confédération dans les cantonnements militaires des Pradières, à quelques centaines de mètres du chalet. Les requérants participant aux projets d'utilité publique reçoivent une indemnité de 30 fr. par journée de travail, qui s'ajoute à leur pécule de 3 fr. par jour.

Les travaux sont organisés de manière à ce que le maximum de requérants puissent participer au programme. Le projet, d'un coût de 1500 francs (non compris les indemnitées versées par la Confédération) a été financé par la section neuchâteloise de Patrimoine Suisse, La Joliette et les Amis du Mont-Racine.

Dans les mois précédents, des requérants ont prêté leur concours à plusieurs projets d'utilité publique dans le Val-de-Ruz: peinture des jeux de la piscine d'Engollon, nettoyage d'abribus, curage de canaux d'évacuation après des orages, entre autres.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top