19.02.2020, 16:50

Des profs pour la désobéissance civile? Monika Maire-Hefti approuve

chargement
Une manifestation du mouvement Extinction Rebellion à Neuchâtel, en septembre dernier.

Climat Le Conseil d’Etat neuchâtelois n’a rien à redire sur l’engagement de trois profs d’université en faveur de la désobéissance civile. Bien au contraire, selon Monika Maire-Hefti.

Trois professeurs de l’Université de Neuchâtel soutiennent le mouvement Extinction Rebellion et dénoncent l’inaction politique face à la crise climatique. Ont-ils violé leur droit de réserve? Nuisent-ils à la réputation de l’Université?

A ces interrogations du groupe UDC au Grand Conseil neuchâtelois, la conseillère d’Etat Monika Maire-Hefti a répondu ceci: «Ces professeurs ont apporté leur soutien aux actions pacifiques et pas anarchistes, comme le formule la question. Il s’agit de l’exercice d’une liberté académique concernée des choix de notre société. A titre personnel, je constate que le monde politique a une très forte tendance à la procrastination», soit à temporiser, alors que «nous ne pouvons pas nier qu’il y a une urgence climatique».


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

ClimatCes profs d’uni neuchâtelois qui soutiennent Extinction RebellionCes profs d’uni neuchâtelois qui soutiennent Extinction Rebellion

Top