Des jeunes espèrent mobiliser large pour le climat à Neuchâtel

chargement

Environnement Après leur grève pour le climat du 18 janvier, des jeunes se mobiliseront-ils à nouveau samedi à Neuchâtel? Parmi les organisateurs, on n’en doute guère, espérant même grossir les rangs.

  31.01.2019, 16:02
La cour du château de Neuchâtel était noire de jeunes le 18 janvier.

Il y a deux semaines, près de 1500 jeunes marchaient sur le château de Neuchâtel pour la cause environnementale. Beaucoup avaient courbé les cours pour répondre à l’appel international à faire la «grève du climat». Seront-ils autant à la «manif pour le climat»? Le cortège partira samedi à 14h30 de la gare de la capitale cantonale pour rejoindre la place des Halles.

Sacrifier un bout de week-end? Les chevilles ouvrières du mouvement en terres neuchâteloises veulent y croire: «Nous pensons qu’il y aura plus de monde et autant, voire plus, de jeunes que le 18 janvier», rétorque Robin Augsburger. «Les apprentis et les salariés pourront venir.» Mais il faudra compter avec la concurrence de marches qui auront aussi lieu à Berne ou à Lausanne.

«La mobilisation ne faiblit absolument pas. Nous sommes en train de structurer le mouvement», précise le Chaux-de-Fonnier, étudiant en biologie et ethnologie à l’Université de Neuchâtel. Une motion populaire a été rédigée. «Nous vérifions qu’elle est juridiquement acceptable par le Grand Conseil et que ce que nous demandons est de compétence cantonale.»

La mobilisation ne faiblit absolument pas. Nous sommes en train de structurer le mouvement
Robin Augsburger, jeune mobilisé

Sur le contenu de la motion, Robin Augsburger ne veut rien révéler avant son dévoilement, «samedi ou plus tard». On sait qu’elle reprendra en partie des revendications portées au niveau national, comme la réduction à zéro des émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2030. Le but est d’introduire des mesures plus contraignantes qu’une motion parlementaire en cours de traitement. Les groupes Popvertssol, socialiste et Vert’libéral/PDC demandent un plan climat cantonal.

La grève inspire une résolution

Robin Augsburger se réjouit de constater que le mouvement des jeunes porte déjà ses fruits. Et d’évoquer une résolution Popvertssol qui doit être votée lundi soir par le Conseil général de Neuchâtel. Elle demande «des actes concrets après la grève du climat des jeunes». Ceci en matière de mobilité douce, de bâtiments, d’aménagements verts et même de placements financiers.

Les jeunes ne comptent pas relâcher la pression. Une nouvelle grève des cours est prévue le 15 mars dans le canton. Il se pourrait qu’elle ait lieu cette fois-ci à La Chaux-de-Fonds.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Environnement«Trop chauds pour le climat», de nombreux jeunes ont marché sur le château de Neuchâtel«Trop chauds pour le climat», de nombreux jeunes ont marché sur le château de Neuchâtel

EnvironnementQui sont ces jeunes Neuchâtelois qui prônent la grève pour le climat?Qui sont ces jeunes Neuchâtelois qui prônent la grève pour le climat?

Top