Des enseignants resteront hors-la-loi dans le canton de Neuchâtel

chargement

Politique Vivant à l’étranger et travaillant notamment dans le canton de Neuchâtel, des enseignants sont hors-la-loi. Les députés n’ont pourtant rien voulu savoir d’une adaptation de la norme.

 30.06.2021, 16:53
Premium
Le Grand Conseil neuchâtelois n’a pas voulu régulariser la situation des enseignants domiciliés à l’étranger, notamment ceux enseignant à temps partiel au Conservatoire.

La modification légale soumise mercredi 30 juin au Grand Conseil neuchâtelois émanait de l’ancien député Vert Jean-Jacques Aubert, professeur à l’Université de Neuchâtel (Unine). Elle n’a eu aucune chance.

Jean-Jacques Aubert pointait du doigt un problème: des enseignants de hautes écoles neuchâteloises risquent, en théorie, d’être licenciés car domiciliés à l’étranger. Cité dans un rapport de commission, il mentionnait le cas d’une professeure...

À lire aussi...

PopulationCanton de Neuchâtel: feu vert pour le programme de domiciliationCanton de Neuchâtel: feu vert pour le programme de domiciliation

RecensementBaisse de la population neuchâteloise: qu’en dit le délégué à la domiciliation?Baisse de la population neuchâteloise: qu’en dit le délégué à la domiciliation?

CultureNeuchâtel: le Conservatoire de musique innove pour remplacer ses portes ouvertesNeuchâtel: le Conservatoire de musique innove pour remplacer ses portes ouvertes

Top