17.09.2020, 18:08
Lecture: 4min

Des chercheurs de l’Université de Neuchâtel disent non au retour d’un insecticide toxique

Premium
chargement
Des agriculteurs suisses réclament de pouvoir à nouveau utiliser un insecticide, interdit en 2018, dans leurs champs de betteraves sucrières.

Berne Deux chercheurs neuchâtelois et l’élue Verte Céline Vara montent aux barricades pour s’opposer à un retour des pesticides à base de néonicotinoïdes dans l’agriculture suisse.

«Les récoltes de betteraves sucrières sont menacées en Suisse et les productions de cette année seront réduites de moitié»: c’est le cri d’alarme du conseiller national UDC Pierre-André Page, qui vient de déposer une interpellation sous la coupole demandant au Conseil fédéral d’autoriser, à nouveau, l’utilisation de l’insecticide «le gaucho» pour protéger les cultures.

Le parlementaire fribourgeois réclame que cet insecticide à base d’un néonicotinoïde, «certes controversé», soit ré-homologué «car les attaques du puceron qui transmet le virus de la jaunisse...

À lire aussi...

EditorialAlerte rouge Covid: soignons nos liensAlerte rouge Covid: soignons nos liens

PandémieCovid-19: Neuchâtel passe au rouge comme les autres cantons romandsCovid-19: Neuchâtel passe au rouge comme les autres cantons romands

PolitiquePas de stamms de partis pour les élections communales neuchâteloisesPas de stamms de partis pour les élections communales neuchâteloises

FormationCoronavirus: les écoles neuchâteloises resteront ouvertesCoronavirus: les écoles neuchâteloises resteront ouvertes

PandémieCovid-19: les salles de concert neuchâteloises où le public est debout doivent fermerCovid-19: les salles de concert neuchâteloises où le public est debout doivent fermer

Top