23.04.2018, 18:15

Des caméras pour protéger les biens de l'Etat dans le canton de Neuchâtel

Premium
chargement
Le centre informatique de l’Etat est l’un des services en demande d’une loi.

Vidéosurveillance Le dossier est sensible. Le Grand Conseil neuchâtelois se prononcera sur une loi qui permettra de placer les biens de l’Etat sous vidéosurveillance. Pourtant, des institutions ont déjà recours aux caméras.

Pour protéger les bâtiments de l’Etat et ce qu’ils abritent, "on peut faire mieux". C’est le constat du ministre neuchâtelois en charge de la sécurité, Alain Ribaux. Il présentera donc prochainement au Grand Conseil une loi sur la vidéosurveillance.

Des caméras pourraient ainsi être mises en service et d’autres installées. Des dispositifs sont toutefois déjà en fonction...

À lire aussi...

Une overdose de caméras pour sécuriser les tunnelsUne overdose de caméras pour sécuriser les tunnels

VidéosurveillanceDes caméras installées à l'Université de Neuchâtel inquiètent les étudiantsDes caméras installées à l'Université de Neuchâtel inquiètent les étudiants

Top