29.06.2016, 13:04

Des actions à Marin et à Neuchâtel contre l'expulsion d'un jeune kurde

chargement
Une trentaine de personnes ont manifesté ce mercredi matin devant l'Hôpital psychiatrique de Préfargier contre l'expulsion d'un Kurde hospitalisé après une tentative de suicide.

Asile L'association Droit de rester Neuchâtel a organisé une action ce mercredi matin à 5h30 devant l'hôpital psychiatrique de Préfargier pour dénoncer l'expulsion imminente d'un Kurde de 26 ans, alors que celui-ci vient de commettre une tentative de suicide. Une deuxième manifestation est prévue aujourd'hui à 18h à Neuchâtel.

Droit de Rester Neuchâtel dénonce l’expulsion imminente vers la Bulgarie de Fahmi Kaçan, jeune infirmier kurde de 26 ans, alors que celui-ci vient de commettre une tentative de suicide. "Pas même rétabli, le système Dublin est appliqué aveuglément à Fahmi. Oubliant tout principe de proportionnalité, la passivité des autorités neuchâteloises fait vaciller les principes démocratiques de la République et Canton de Neuchâtel: droit d’être entendu, droit au soin d’urgence et respect de l’intégrité physique. Il ne doit pas être renvoyé en Bulgarie où seule la prison attend les Réfugiés", dénonce l'association. 

En soutien au ressortissant kurde et pour éviter son renvoi, l'association a mené ce mercredi dès 5h30 une action de blocage devant l'Hôpital psychiatrique de Préfargier, à Marin, où Fahmi Kaçan avait été emmené lundi après sa tentative de suicide. Mais l'action de blocage a échoué: la police neuchâteloise était déjà intervenue dans la nuit pour emmener le Kurde frappé d'une décision de non-entrée en matière et donc contraint de retourner en Bulgarie, pays par lequel il est entré en Europe. 

Fahmi Kaçan, qui vivait à Peseux chez son frère au bénéfice d'un permis C, a été transféré ce matin au centre de détention administrative de Frambois, dans le canton de Genève, dans l'attente de son renvoi par avion vers la Bulgarie. Selon le Service cantonal neuchâtelois des migrations, il n'y avait aucune contre-indication médicale à son transfert vers Frambois.

L'association Droit de rester prévoit une deuxième manifestation, ce mercredi à 18h à la Place Pury de Neuchâtel. "Les hôpitaux doivent rester des endroits sûrs, et pas un endroit où on peut se faire arrêter par la police", dénonce l'association. 

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

On parle?Coronavirus: Vous avez des problèmes de dialogue dans le couple?Coronavirus: Vous avez des problèmes de dialogue dans le couple?

PandémieLe Creux-du-Van et les gorges de l'Areuse pourraient être fermésLe Creux-du-Van et les gorges de l'Areuse pourraient être fermés

FormationPas de "Thèse en 180 secondes" cette annéePas de "Thèse en 180 secondes" cette année

ComportementCoronavirus: les Neuchâtelois champions du confinement, vraiment?Coronavirus: les Neuchâtelois champions du confinement, vraiment?

ArméeDes militaires neuchâtelois soutiendront les douaniersDes militaires neuchâtelois soutiendront les douaniers

Top