26.01.2016, 15:00

Depuis le 1er janvier, la réforme neuchâteloise de l'impôt sur les entreprises est teminée

chargement
Le Grand Conseil a entériné un rapport sur la fiscalité des entreprises.

Entreprises Le Grand Conseil a adopté cet après-midi un rapport du Conseil d'Etat neuchâtelois sur la fiscalité des personnes morales, les entreprises. Même si certaines voix se sont élevées pour dénoncer des promesses non tenues en termes de calendrier notamment.

"Cette réforme positionne le canton avec un pas important vers la normalisation des pratiques fiscales que toute la Suisse doit mener." Le conseiller d'Etat Laurent Kurth a défendu hier la réforme de l'imposition des personnes morales. "Cette réforme produit davantage d'égalité dans le traitement des entreprises." Entamée il y a six ans. cette réforme a abouti depuis le 1er janvier. Elle déploie désormais tous ses effets.

Le député popvertsol souhaitait une année de moratoire. Il n'en a rien été. "Le débat tombe comme la grêle après les vendanges", a-t-il regretté en évoquant les promesses faites par le passé. En vain. Aux inquiétudes de certains groupes, Laurent Kurth a promis que la réforme de la fiscalité des personnes physiques sera bien mise en oeuvre ces prochaines années. 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Pinot noir, Cuvée Saint-Louis 2018, Domaine Grisoni, CressierPinot noir, Cuvée Saint-Louis 2018, Domaine Grisoni, Cressier

TourismeVisite tout public de manufactures horlogèresVisite tout public de manufactures horlogères

Bons plansMétal, rap, electro et chill: on fait la noce ce week-end?Métal, rap, electro et chill: on fait la noce ce week-end?

ParitéL’école à journée continue: ça marche chez euxL’école à journée continue: ça marche chez eux

ParitéL’école à journée continue: pourquoi ça peut tout changer dans le canton de NeuchâtelL’école à journée continue: pourquoi ça peut tout changer dans le canton de Neuchâtel

Top