05.12.2016, 22:31

Convention du Cap dénoncée, mais réflexion menée pour le faire subsister

chargement
L'avenir du Cap est incertain, mais une étude est menée pour l'assurer.

Centre d'animation et de prévention Les quatre communes qui subventionnent le Centre d'animation et de prévention de la santé (Cap) du Landeron ont dénoncé, au 31 décembre 2017, la convention les y liant En cause, la charge financière de la structure et sa baisse de fréquentation. Mais des projets concrets sont lancés pour permettre aux jeunes d'avoir un lieu où se rencontrer.

S'ouvrir à l'extérieur, aller à la rencontre des jeunes sur le terrain, là où ils se trouvent, leur proposer des activités répondant à leurs aspirations Telles sont les ambitions d'un comité de réflexion né des communes du Landeron, de Lignières, de Cressier et de Cornaux en vue de sauver le Centre d'animation et de prévention de la Santé (Cap), créé voici 18 ans, au Landeron. Centre qui lui, a mal à sa santé. Les charges qu'il engendre sur ces quatre communes sont jugées trop lourdes en regard du taux de fréquentation qui chute. A tel point que Le Landeron, Lignières, Cressier et Cornaux ont dénoncé la convention y relative avec effet au 31 décembre 2017. Mais une réflexion est menée afin d'y remédier. Pour mieux cibler les demandes des jeunes et s'y adapter, un questionnaire a été envoyé à 325 élèves du Centre des Deux Thielles (C2T). Plus de 60%, tous niveaux confondus, y ont répondu. En tenant compte de ces souhaits, la réflexion menée permettra de mettre en place et de restructurer la stratégie et le rôle du Cap afin  qu'il puisse reconquérir l'intérêt des adolescents en répondant à leurs besoins.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

EcologieLes manifestations neuchâteloises doivent bannir le plastique à usage uniqueLes manifestations neuchâteloises doivent bannir le plastique à usage unique

CoronavirusBerne a aménagé un centre de quarantaine dans l’ancien foyer d’éducation de PrêlesBerne a aménagé un centre de quarantaine dans l’ancien foyer d’éducation de Prêles

CoronavirusNeuchâtel: les restaurants chinois souffrent de «l’effet coronavirus»Neuchâtel: les restaurants chinois souffrent de «l’effet coronavirus»

CinémaLe Festival du film vert bourgeonnera dans tout le canton de NeuchâtelLe Festival du film vert bourgeonnera dans tout le canton de Neuchâtel

SantéSymptômes, propagation, guérison, les principales questions que l’on se pose sur le coronavirusSymptômes, propagation, guérison, les principales questions que l’on se pose sur le coronavirus

Top