09.01.2019, 18:50

Contre-attaque du home neuchâtelois des Trois-Portes

Premium
chargement
La lettre signée par une majorité du personnel du home des Trois-Portes, à Neuchâtel

Conflit du travail Après l’action d’Unia, une majorité des employés du home des Trois-Portes, à Neuchâtel, soutiennent leur directrice. Celle-ci dénonce le rôle de collaboratrices licenciées, à juste titre, selon elle.

Des «propos mensongers» ont été tenus avant Noël lors de l’action médiatisée du syndicat Unia à la Résidence des Trois-Portes, à Neuchâtel. Ils sont «gravement attentatoires à la réputation de l’établissement comme des collaborateurs professionnels qui y travaillent».

Voici ce qui ressort d’un courrier qui nous a été adressé, signé par la majorité du personnel du home. Son rédacteur a répondu à...

À lire aussi...

Conflit du travailUn home de Neuchâtel pointé du doigt par le syndicat UniaUn home de Neuchâtel pointé du doigt par le syndicat Unia

Top