Communautés religieuses: la droite neuchâteloise veut un vote populaire pour chaque reconnaissance

chargement

Votation cantonale Les deux partis de la droite neuchâteloise, PLR et UDC, demandent que le peuple puisse voter pour chaque reconnaissance d’intérêt public d’une communauté religieuse. La gauche, attachée à la laïcité mais en partie divisée, laisse la société civile se mobiliser.

 10.09.2021, 14:42
Lecture: 6min
Premium
Battus au Grand Conseil sur le référendum obligatoire pour chaque reconnaissance, UDC et PLR espèrent que le peuple leur donnera raison.

La question des communautés religieuses divise les partis politiques. Et pas simplement entre la gauche et la droite, même si c’est cette dernière (PLR et UDC) qui se mobilise le plus fortement contre le projet de loi sur cette reconnaissance. A gauche également, mais pour d’autres motifs, la loi a aussi ses opposants. Au nom de la laïcité.

Sur le principe même de reconnaître d’intérêt public certaines...

À lire aussi...

PolitiqueVote sur la reconnaissance de nouvelles communautés religieuses: Neuchâtel veut être à la fois laïc et ouvert aux EglisesVote sur la reconnaissance de nouvelles communautés religieuses: Neuchâtel veut être à la fois laïc et ouvert aux Eglises

éditorialN’ayons pas peur de l’autreN’ayons pas peur de l’autre

N’ayons pas peur de l’autre

En s’attaquant à la loi sur la reconnaissance des communautés religieuses, ses opposants visent en fait, sans forcément...

  10.09.2021 15:45

Votation cantonaleEvangéliques, musulmans et juifs en quête d’intégrationEvangéliques, musulmans et juifs en quête d’intégration

Top