08.04.2019, 20:00

Communautés nomades accueillies à La Vue-des-Alpes et à Perreux

chargement
Des nomades sont à nouveau autorisés à séjourner à La Vue-des-Alpes.

GENS DU VOYAGE Comme l’an dernier, les nomades suisses pourront trouver refuge (dès le 12 avril) sur le site de Perreux à Boudry. Les autres sont accueillis depuis le début du mois sur le parking de Pré Raguel à La Vue des Alpes. Ces deux aires de transit restent provisoires.

Des recours bloquent toujours la création d’une aire de passage pour les nomades suisses à Vaumarcus. Dans l’obligation légale de proposer des places de stationnement aux communautés nationales reconnues comme minorités par la Confédération, le canton de Neuchâtel ouvrira, pour la troisième année consécutive, son site provisoire de Perreux, à Boudry.

Ouverture précoce

Cette ouverture est prévue du 12 avril au 31 août. «Nous fermerons à la même date que l’année dernière, mais nous ouvrons plus tôt», précise-t-on au Département du développement territorial et de l’environnement. L’an dernier, les nomades suisses avaient dû patienter jusqu’au 1er juin avant de pouvoir faire halte dans le canton de Neuchâtel. La capacité d’accueil sera limitée à vingt caravanes, pour des séjours de vingt jours consécutifs au maximum. L’accès se fera toujours par le chemin de la Vy-d’Etra et la route de Perreux.

Du 1er avril au 31 octobre, les autres convois nomades (à savoir les communautés étrangères et les communautés suisses non reconnues comme des minorités) seront autorisés à stationner à La Vue-des-Alpes, sur le parking de Pré Raguel.

Détente observée en Suisse romande

Une grosse dizaine de caravanes sont déjà arrivées. La capacité d’accueil du site est limitée à cinquante caravanes, pour des séjours de dix jours consécutifs au maximum. Là aussi, il s’agit toujours d’une solution provisoire.

Avec l’augmentation du nombre d’aires de transit officielles, une certaine détente est actuellement observée en Suisse romande concernant l’accueil de ces convois nomades. L’ouverture du site de la Joux des Ponts (FR), en 2017, a ainsi ajouté une cinquantaine de places à celles déjà proposées à Rennaz (VD) ou Martigny (VS), notamment. Un petit site provisoire permettra également d’accueillir dès ce printemps entre vingt et trente caravanes à Gampelen (BE).

Eviter les installations sauvages

Du côté du Département du développement territorial et de l’environnement, on estime que les dispositions cantonales, notamment la récente loi sur le stationnement des communautés nomades, sont suffisantes pour éviter d’éventuelles installations sauvages sur des terrains privés ou publics.

A plus large échelle, une réflexion nationale autour de la localisation des aires de transit pour les communautés nomades suisses et européennes est toujours en cours.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

JusticeRejet du recours contre la loi neuchâteloise sur le séjour des nomadesRejet du recours contre la loi neuchâteloise sur le séjour des nomades

Grand ConseilLa loi neuchâteloise sur les nomades ne réglera pas toutLa loi neuchâteloise sur les nomades ne réglera pas tout

Top