Inégalités salariales: prolonger sa pause pour protester

chargement

Grève des femmes Le 14 juin 1991, 500'000 personnes descendaient dans la rue en Suisse: la grève des femmes. Ce mardi, 25 ans plus tard, le syndicat Unia et le mouvement de la Marche mondiale des femmes ont dénoncé les discriminations salariales qui perdurent. Les femmes étaient invitées à prolonger leur pause de midi d’une heure en signe de protestation.

  14.06.2016, 18:58
Les femmes étaient invitées ce mardi à prolonger leur pause de midi d'une heure en signe de protestation contre les inégalités salariales.

"La vie en rose": il y a 25 ans, le 15 juin 1991, "L’Express" et "L’Impartial", chacun de leur côté, choisissaient le même titre pour raconter la journée nationale de grève des femmes. Un de mi-million de personnes dans la rue pour dénoncer les inégalités salariales, dix ans après l’inscription dans la Constitution du principe d’égalité entre hommes et femmes.

Le monde a changé. Les couleurs aussi. Le rose qui s’affichait ce jour-là sur les habits s’était volatilisé ce mardi, devant la fontaine de la Justice, à Neuchâtel, comme quelques illusions. Reste le clin d’œil des ballons. Après un quart de siècle, la colère était réservée à l’heure du dessert, puisque les femmes étaient invitées à prolonger leur pause de midi d’une heure.

Secrétaire syndicale à Unia, Catherine Laubscher se remémore le 14 juin 1991: "Quand j’ai vu, en passant devant la fenêtre d’une femme de médecin, un seau suspendu en signe de grève du ménage, j’ai compris que ce serait une grande journée.» Présidente de la Marche mondiale des femmes, Marianne Ebel rappelle que l’élan était parti «de la vallée de Joux, des ouvrières de la FTMH. D’habitude, les milieux syndicaux de l’horlogerie et de la métallurgie étaient assez consensuels. Voir que ce milieu-là s’indignait avait donné beaucoup de courage aux femmes."

Aujourd’hui, l’écart salarial moyen entre hommes et femmes est de 15%. L’équivalent d’une heure de travail par jour. Petite victoire politique d’étape pour les femmes: lundi, une séance de conciliation a empêché la droite du Conseil national de biffer du programme de législature du Conseil fédéral la révision de la loi sur l’égalité. Prochaine étape: l’initiative syndicale "AVSPlus", en votations le 25 septembre. Les femmes encouragent vivement les Suisses à accepter une augmentation de 10% de toutes les rentes.

Développement à découvrir dans nos éditions payantes de demain mercredi.

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

ANFNeuchâtel: enfin une perspective de reprise pour les footballeurs amateursNeuchâtel: enfin une perspective de reprise pour les footballeurs amateurs

Mesures sanitairesRestaurateurs neuchâtelois: soulagement après les annonces du Conseil fédéralRestaurateurs neuchâtelois: soulagement après les annonces du Conseil fédéral

TravailNeuchâtel: le personnel de la santé manifesteNeuchâtel: le personnel de la santé manifeste

CommémorationNeuchâtel: en visite chez Friedrich Dürrenmatt, cet illustre centenaireNeuchâtel: en visite chez Friedrich Dürrenmatt, cet illustre centenaire

Chez Dürrenmatt, cet illustre centenaire

Le Centre Dürrenmatt Neuchâtel fête le centenaire de son grand homme à travers une muséologie entièrement repensée. On...

  12.05.2021 18:38
Premium

SORTIESNeuchâtel fêtera la nature fin maiNeuchâtel fêtera la nature fin mai

Neuchâtel fêtera la nature fin mai

Différentes activités pour découvrir la biodiversité du canton seront proposées du 21 au 30 mai prochain, à l’occasion...

  12.05.2021 17:38

Top