10.11.2018, 19:55

Chocolatissimo a régalé les gourmands toute la semaine au péristyle de l'Hôtel de ville

chargement
Le temple aztèque réalisé par le public durant toute la semaine comptait 8988 briques de chocolat.

 10.11.2018, 19:55 Chocolatissimo a régalé les gourmands toute la semaine au péristyle de l'Hôtel de ville

Neuchâtel Chocolatissimo, le rendez-vous des becs à sucre, a séduit près de 10 000 visiteurs cette année encore. Une manifestation qui accroît la visibilité des neuf confiseurs neuchâtelois partenaires.

Les effluves sucrées qui se sont échappées toute la semaine du péristyle de l’Hôtel de ville ont disparu ce soir. La cinquième édition de Chocolatissimo a fermé ses portes aujourd’hui, après avoir régalé les sens de plus de 10 000 gourmands, comme l’année dernière. Les neuf artisans-chocolatiers partenaires de l’événement – tous Neuchâtelois bien sûr – ne cachaient pas leur satisfaction quelques heures avant de rengainer leurs poches à douille. 

«Cette manifestation est très importante pour nous», avance un responsable de la chocolaterie Walder. «Elle amène un ‘plus’ aux confiseurs de la région. ça nous donne de la visibilité et permet de montrer notre savoir-faire aux potentiels clients, qui reviendront peut-être dans notre établissement après avoir goûté nos produits ici.» 

Créations majestueuses

Neuf confiseurs dans le même espace, est-ce que cela n’attise pas l’esprit de concurrence? «Pas du tout, nous nous entendons tous très bien», corrige l’artisan chocolatier. «On ne se tire jamais dessus. De toute manière les gens savent que ce qu’on fait chez Walder, on ne le retrouvera pas ailleurs, et pareil pour les autres.»

L’une de ses consœurs, de la confiserie-pâtisserie La gourmandise, à Boudevilliers, acquiesce. «On apprend tous les uns des autres! Et puis chaque génération a sa manière de travailler, les plus jeunes nous font découvrir certaines astuces qu’on ne connaissait pas. D’ailleurs, Chocolatissimo est également une vitrine pour séduire de futurs apprentis.» Ceux du CPLN ont émerveillé les visiteurs avec leur trentaine de créations majestueuses en chocolat confectionnées sur le thème «Aux origines du chocolat», exposées au péristyle afin que le public puisse désigner ses coups de cœur, révélés hier soir. Temples aztèques, serpents colorés, fèves de cacao et bateaux démesurés, tous avaient rivalisé d’ingéniosité et de créativité pour séduire le public. Ce dernier était également mis à contribution pour réaliser un imposant temple aztèque (voir photo), dont les 8988 briques en chocolat ont été démontées ce soir et offertes aux gourmands de passage.

Fontaine de chocolat, brunch chocolaté, ateliers pour enfants, barista spécialisé dans le latte art, dégustation,... Le chocolat était omniprésent cette semaine au péristyle. Tant et si bien que la sculpture d’Etienne Krähenbühl, présentée juste devant l’escalier qui mène au premier étage, se fondait parfaitement dans la masse, voire un peu trop: ses cubes de métal rouillé aux reflets bruns et cuivrés ont trompé plus d’un visiteur, qui pensaient observer de magnifiques pavés du château...


Top