«C’est fichu pour cet été»: après la crue, les restaurateurs neuchâtelois inondés ne sont pas tous sortis de l’auberge

chargement

Intempéries La lente décrue des lacs de Neuchâtel et de Bienne ne permet pas encore à tous les restaurateurs inondés de pouvoir rouvrir leurs portes. Si certains ont repris leur activité, d’autres devront patienter plusieurs semaines. Témoignages.

 29.07.2021, 18:00
Lecture: 10min
Premium
Le restaurant La Capitainerie, au port du Landeron, a subi des dégâts électriques et ne pourra pas rouvrir de sitôt.

Les lacs de Neuchâtel et de Bienne poursuivent leur décrue. Jeudi 29 juillet à 16h, ils se situaient respectivement à une altitude de 430,16 et 429,67 mètres d’altitude. Soit, pour le lac de Neuchâtel, 73 centimètres au-dessus de son niveau moyen en été, et 24 centimètres pour celui de Bienne.

Cette décrue a permis à quelques restaurateurs frappés...

À lire aussi...

IntempériesIntempéries: les assurances bâtiments estiment les dommages à 650 millionsIntempéries: les assurances bâtiments estiment les dommages à 650 millions

Des dommages estimés à 650 millions

Les dégâts dus aux intempéries sont estimés à 650 millions par les assurances bâtiments cantonales. Les mesures de...

  29.07.2021 11:16

Reportage«Entre le Covid et les intempéries, c’est vraiment la cata»: de La Tène à Bevaix sur les terrains inondés«Entre le Covid et les intempéries, c’est vraiment la cata»: de La Tène à Bevaix sur les terrains inondés

ReportageIntempéries: tous sur le pont dans les ports du lac de NeuchâtelIntempéries: tous sur le pont dans les ports du lac de Neuchâtel

Top