26.06.2020, 16:00

Canton de Neuchâtel: dix minutes de vidéoconférence pour décrocher un apprentissage

Premium
chargement
Christel Bornand coache le jeune Yann Lelepo avant son entretien par vidéoconférence.

Formation La troisième édition des «Last minute de l’apprentissage» a démarré jeudi dans le canton de Neuchâtel, pour permettre aux élèves encore à la recherche d’une place de décrocher un contrat. L’Etat innove en raison du Covid: les entretiens se font par vidéoconférence.

«C’est une organisation de folie! L’Etat de Neuchâtel innove complètement», explique, entre deux réglages, Christel Bornand, cheffe de l’Office cantonal de l’orientation scolaire et professionnelle (Ocosp). 

La troisième édition des «Last minute de l’apprentissage» a démarré jeudi soir, simultanément dans six collèges du canton de Neuchâtel. Cet évènement doit permettre à une centaine d’élèves de 11e année, encore à la recherche d’une place d’apprentissage, de décrocher un contrat. Mais cette année, la formule est particulière en raison du Covid: les entretiens entre jeunes et entreprises se réalisent par...

À lire aussi...

CouacCoronavirus: le canton de Neuchâtel a reçu 400 000 masques du lot moisiCoronavirus: le canton de Neuchâtel a reçu 400 000 masques du lot moisi

FrontièreComment relancer l’activité transfrontalière?Comment relancer l’activité transfrontalière?

PolitiqueLa fin des doubles casquettes neuchâteloises validée par le Tribunal fédéralLa fin des doubles casquettes neuchâteloises validée par le Tribunal fédéral

Riesling-sylvaner 2019, Caves de la Béroche: friand et sapide.Riesling-sylvaner 2019, Caves de la Béroche: friand et sapide.

JusticeLa disgrâce d’une juge neuchâteloise crée le malaiseLa disgrâce d’une juge neuchâteloise crée le malaise

Top