20.12.2018, 05:31

Ça s’est passé en juillet dans l'Arc jurassien

chargement
Ça s’est passé en juillet dans l'Arc jurassien

Rétrospective Le décès de Gilbert Facchinetti, les sociétés locales qui désertent les Promos, des chats qui disparaissent, un héros ordinaire au Saut-du-Doubs, nous revenons sur l’actualité régionale qui a marqué le mois de juillet 2018.

L’événement

Gilbert Facchinetti n’est plus

Avec le décès de Gilbert Facchinetti, c’est tout le canton qui se retrouvait orphelin début juillet. Président pendant plus de vingt ans de Neuchâtel Xamax et homme d’affaires de renom, «Facchi» est décédé à l’âge de 82 ans.

Le monde du ballon rond, tout comme la sphère politique locale et le milieu économique lui ont rendu un hommage vibrant. Au mois d’août, le groupe vert’libéral/PDC de la Ville de Neuchâtel a même déposé une résolution demandant que le stade de la Maladière soit rebaptisé au nom du regretté président d’honneur du club.

Notre hommage

Le Stade de la Maladière-Gilbert Facchinetti?

Les faits divers

Des matous disparaissent dans le Jura

«Il y a un mois, je suis allée au poste de Saignelégier signaler la volatilisation de trois mistigris.» L’angoisse était palpable, l’été dernier, alors que des disparitions suspectes de chats étaient signalées dans tout le Jura.«A Cornol,  en une année, déjà six ou sept cas nous ont été rapportés dans la même zone», expliquait le secrétaire communal Gilles Villard.

Chacun y allait alors de son hypothèse: «Leurs bêtes ont-elles été tirées par quelqu’un d’agacé par leur présence? Ont-elles été victimes d’enlèvement? Ou ont-elles été broyées par la moto-faucheuse d’un paysan, pour finir en morceaux, avalés par des spécimens sauvages ou des rapaces? Autant d’interrogations…», hasardait Gilles Villard.

Pour Tomi Tomek, patronne de SOS Chats à Noiraigue: «des personnes s’emparent des félins, afin d’alimenter des serpents, animaux de compagnie devenus à la mode, identiquement aux iguanes et aux araignées».

Les disparitions

Le capitaine du Kilucru

«C’était le seul voilier qu’on voyait naviguer sur le lac toute l’année…» Colette et Michel Sunier font partie des plaisanciers qui tenaient à rendre hommage à leur ami Aldo Fischer, 72 ans, que le lac a subitement repris à lui.

Son navire était amarré à Auvernier, il écoulait inlassablement ses jours à bord du Kilucru, 12 mois par année. «Il lui est même arrivé de briser la glace du port pour naviguer», témoignait l’une de ses filles. Avant d’être retrouvé mort ce mercredi 17 juillet.

Son voilier s’est échoué près de Cheseaux-Noréaz, sur la rive sud du lac de Neuchâtel. Il était environ 15h25. Il ne se trouvait pas à bord. Les voiles étaient hissées et le pilote automatique enclenché. Les recherches lancées avaient permis de découvrir son corps sans vie, deux heures plus tard, à La Poissine, près de Grandson, sur la rive nord du lac.

Le nauvrage

Notre hommage

Vie locale

Ils désertent les Promos

«Ici, vous soutenez une société locale.» En juillet, on retrouvait ce slogan placardé sur plusieurs stands des Promos, au Locle. Les buts des jeunes instigateurs du projet: sensibiliser les visiteurs et lancer un signal aux organisateurs.

Nous avions alors fait le décompte, 25 sociétés locales étaient représentées durant les festivités sur une bonne centaine de stands. Une inversion radicale, par rapport aux années 90. A cette époque, les trois quarts des stands étaient tenus par des clubs et des associations du cru, qui trouvaient là le moyen d’alimenter leurs caisses.

Cette année, des poids lourds manquaient pour la première fois à l’appel: le Rock Altitude, la Musique scolaire du Locle, le Rotary et le Corbak. La difficulté principale rencontrée par ces sociétés: trouver des bénévoles.

Notre décompte

Notre enquête

La personnalité

«Monsieur Baywatch»

En voilà un qui n’a pas traversé l’Atlantique pour rien. En juillet, Dustin Ostrand, Californien expatrié dans le canton de Neuchâtel, a risqué sa vie au Saut-du-Doubs pour sauver celle d’un Français: Ce dernier était tombé à l’eau depuis une falaise à l’endroit de la cascade.

«Avant de sauter, j’ai pensé à mes proches, déjà partis de l’autre côté du voile», racontait Dustin Ostrand. Il nous disait avoir ressenti leur protection. Sur les réseaux sociaux, son acte héroïque a déclenché une pluie de commentaires positifs. Certains internautes le surnommaient «Monsieur Baywatch», en référence à la série «Alerte à Malibu».

Le récit complet


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Chronique«Réparations en tout genre», l’air du temps de Virginie Giroud«Réparations en tout genre», l’air du temps de Virginie Giroud

EmploiEn télétravail, mes droits et mes devoirs en six questionsEn télétravail, mes droits et mes devoirs en six questions

NécrologieLe bâtisseur de châteaux et éditeur Alexandre Gisiger nous a quittésLe bâtisseur de châteaux et éditeur Alexandre Gisiger nous a quittés

Covid-19Réouverture des restaurants neuchâtelois: les professionnels de la branche entre soulagement et crainteRéouverture des restaurants neuchâtelois: les professionnels de la branche entre soulagement et crainte

ThéâtreLe théâtre du Passage arrête sa programmation 2020 pour l’instantLe théâtre du Passage arrête sa programmation 2020 pour l’instant

Top