15.08.2019, 12:19

C’est la rentrée pour près de 20’000 petits Neuchâtelois

chargement
Les élèves de l'école obligatoire feront leur rentrée lundi dans le canton de Neuchâtel.

Ecole obligatoire Le nombre d’élèves en scolarité obligatoire dans le canton de Neuchâtel continue de baisser: ils seront 19’782 à faire leur rentrée lundi, soit près de 900 de moins qu’il y a dix ans.

Ce sont précisément 19’782 élèves et 2022 enseignants qui reprendront le chemin de l’école obligatoire, lundi, lors de la rentrée des classes sur sol neuchâtelois.

En dix ans, le nombre d’élèves en scolarité obligatoire a diminué de près de 900 dans le canton, en raison de la baisse de la natalité. Le nombre d’enseignants connaît également un recul, passant de 2093 à 2022 en une année.

Un plan d’action contre l’épuisement des enseignants

L’un des défis majeurs de cette rentrée neuchâteloise: «Assurer au corps enseignant un cadre de travail plus serein», comme l’a annoncé ce jeudi la conseillère d’Etat Monika Maire Hefti, cheffe du Département de l’éducation et de la famille.

Face à l’épuisement constaté dans le domaine, le canton a déployé un plan d’action et des mesures concrètes, par exemple l’octroi d’heures de décharge pour soulager certains enseignants, ou la mise en place de soutien scolaire immédiat pour les élèves commençant leur scolarité ou arrivant dans le canton.

L’autre enjeu majeur de cette rentrée, selon Monika Maire Hefti: l’intégration du numérique à l’école. «Ayant pour objectif d’offrir à tous les élèves du canton une éducation numérique complète, dans un esprit d’équité, un accent particulier sera mis sur la formation des professionnels des écoles.»

L’allemand par immersion touchera 685 élèves

Enfin, l’extension du projet d’immersion dans la langue allemande Prima, déployé par le Conseil d’Etat, se poursuit. Le Val-de-Travers entre dans le concept dès cette rentrée scolaire, avec une classe Prima de 1re et de 2e année dans chacune des cinq communes suivantes: Noiraigue, Travers, Môtiers, Fleurier et La Côte-aux-Fées.

Quant aux centres des Terreaux et des Deux Thielles, ils étendent leurs filières Prima jusqu’à la 10e année. Dès lundi, le canton comptera 38 classes Prima, pour près de 685 élèves et 70 enseignants. Dans ses projections, le Conseil d’Etat envisage qu’en 2025, 1800 élèves neuchâtelois pourraient bénéficier de cet enseignement de l’allemand par immersion.

Effectifs stables dans le Jura

Dans le Jura, ils seront 8’063 a prendre ou reprendre le chemin de l’école; 5'834 à l’école primaire et 2’229 à l’école secondaire. Pour les écoles du secteur postobligatoire, ce sont près de 3’253 jeunes qui reprendront les cours pour l’obtention d’un certificat de maturité, de culture générale ou d’un titre professionnel.

Les effectifs de cette année sont stables par rapport à l’année précédente : la diminution de 24 élèves à l’école primaire est compensée par une augmentation de 21 élèves à l’école secondaire.

On dénombre cette année trois fermetures de classe à l’école primaire. Les 5’834 élèves se répartissent dans 319 classes, ce qui représente un nombre moyen de 18,3 élèves par classe. Pour l’école secondaire, quatre classes ont fermé et une s’est ouverte. Les 115 classes du degré secondaire accueillent 2'229 élèves. Là aussi, le nombre moyen d’élèves par classe est dans la norme puisqu’il se monte à 19,4.

Au niveau de l’encadrement, 940 enseignants sont engagés au sein de l’école obligatoire, ce qui représente près de 698 équivalents plein temps. Tous les postes ont pu être repourvus et 38 nouveaux et nouvelles enseignants ont été engagés cette année. Pour le postobligatoire, les effectifs d’enseignants représentent 247 équivalents plein temps. /LGL


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

SECURITERentrée des classes: appel à la prudence des automobilistes et campagne radarsRentrée des classes: appel à la prudence des automobilistes et campagne radars

sécuritéRentrée scolaire: sur la route, le comportement des enfants est imprévisibleRentrée scolaire: sur la route, le comportement des enfants est imprévisible

Top