21.05.2020, 19:00

Bénéfices de la Loro: le sport neuchâtelois veut faire entendre sa voix

Premium
chargement
Le déséquilibre entre sport et culture dans l'attribution des bénéfices de la Loterie romande ne satisfait pas les sportifs.

Subsides La répartition des bénéfices de la Loterie romande (Loro) suscite un large débat dans le canton de Neuchâtel. Pénalisés par la nouvelle clé de répartition prévue pour 2021 qui favorise encore plus la culture, les milieux sportifs se mobilisent pour faire entendre leur voix.

Les organisateurs du Mondial féminin d’unihockey, qui a eu lieu en décembre dernier à Neuchâtel, n’ont reçu qu’un subside de 26 200 francs de la Loterie romande (et 20 000 francs de la part du Canton) sur un budget de 1 million de francs. Leur manifestation a attiré 45 000 spectateurs et généré 7600 nuitées.

A lire aussi : Loro: le Conseil d’Etat veut un peu plus pour le sport

A lire aussi : Commentaire: sport et culture, les mêmes objectifs, pas les mêmes moyens

En comparaison, des...

À lire aussi...

EditorialSport et culture: les mêmes objectifs, pas les mêmes moyensSport et culture: les mêmes objectifs, pas les mêmes moyens

FinancementLoro: le Conseil d’Etat veut un peu plus pour le sportLoro: le Conseil d’Etat veut un peu plus pour le sport

BénéficeLa Loterie Romande redistribue 224 millions de francs aux oeuvres d’utilité publiqueLa Loterie Romande redistribue 224 millions de francs aux oeuvres d’utilité publique

Top