Alain Ribaux: «Je devais témoigner, c’est une obligation»

chargement

Enquête Ayant été appelé à témoigner dans le premier procès de l’avocat-entraîneur, le ministre de la justice Alain Ribaux voit son nom ressurgir avec la seconde affaire d’abus sexuels présumés sur de jeunes joueurs de foot. Il s’explique et évoque le rôle de l’Etat de Neuchâtel en matière de prévention.

Lecture: 5min
Premium
Pour Alain Ribaux, une liste noire des entraîneurs inquiétés par la justice aurait un impact limité.

Pourquoi nous revenons sur cette affaire

L’enquête que mène «ArcInfo» depuis octobre 2020 sur ces accusations d’abus sexuels révèle un grand malaise dans le monde du foot neuchâtelois. Nous évoquons aujourd'hui la question de la protection des mineurs qui a été abordée lors de la session du Grand Conseil mercredi 24 février, à la suite de nos...

À lire aussi...

EnquêteEntraîneur accusé d’abus sexuels: la prévention en questionEntraîneur accusé d’abus sexuels: la prévention en question

EnquêteAbus sexuels sur des juniors: «Il était possible de fixer des limites»Abus sexuels sur des juniors: «Il était possible de fixer des limites»

PréventionQue faire en cas de soupçon d’abus dans le milieu du sport?Que faire en cas de soupçon d’abus dans le milieu du sport?

EnquêteAvocat-entraîneur accusé d’abus sexuels: «Les gosses l’idolâtraient»Avocat-entraîneur accusé d’abus sexuels: «Les gosses l’idolâtraient»

EnquêtePlaintes pour abus sexuels: comment l’avocat a-t-il pu entraîner des juniors de La Chaux-de-Fonds?Plaintes pour abus sexuels: comment l’avocat a-t-il pu entraîner des juniors de La Chaux-de-Fonds?

Top