Aide-soignante neuchâteloise condamnée en appel pour avoir partagé une vidéo pédopornographique

chargement

Justice La condamnation d’une employée d’un foyer neuchâtelois a été confirmée par le Tribunal cantonal. Elle avait envoyé à ses collègues sur un groupe WhatsApp la vidéo du viol d’une fillette.

 12.12.2018, 11:00
Premium
Diffuser une vidéo pédopornographique sur un groupe WhatsApp est punissable.

Condamnée l’automne dernier par le Tribunal régional du Littoral et du Val-de-Travers, Véronique (prénom fictif), aide-soignante dans un foyer de Neuchâtel, a vu sa peine confirmée tant par le Tribunal cantonal que par le Tribunal fédéral.

A lire aussi: Elle partage la vidéo du viol d’une fille

En février 2017, cette aide-soignante avait envoyé à huit de ses collègues, sur un groupe WhatsApp, une vidéo qu’elle avait reçue d’une connaissance et qui montrait le viol d’une...

À lire aussi...

QuizJeux olympiques: connaissez-vous vraiment les athlètes de l’Arc jurassien?Jeux olympiques: connaissez-vous vraiment les athlètes de l’Arc jurassien?

IntempériesLes touristes ne boudent pas Neuchâtel malgré l’été pourriLes touristes ne boudent pas Neuchâtel malgré l’été pourri

Carnet noir«Père» du Laténium, l’archéologue neuchâtelois Michel Egloff est décédé«Père» du Laténium, l’archéologue neuchâtelois Michel Egloff est décédé

PolitiqueNeuchâtel: les sections jeunes de gauche s’allient contre la précarité menstruelleNeuchâtel: les sections jeunes de gauche s’allient contre la précarité menstruelle

PandémieCovid-19: tests pour les soignants, écoles, pass sanitaire… Neuchâtel ne s’aligne pas avec BerneCovid-19: tests pour les soignants, écoles, pass sanitaire… Neuchâtel ne s’aligne pas avec Berne

Top