Abus sexuels sur des juniors: «Il était possible de fixer des limites»

chargement

Enquête Professeur de droit, le Genevois Benoît Chappuis dénonce l’absence de mesures préventives après le premier procès de l’entraîneur de foot neuchâtelois accusé d’abus sur mineurs. À nouveau inquiété par la justice, ce dernier a repris son activité d’avocat.

Lecture: 5min
Premium
Me Benoît Chappuis estime que des mesures auraient dû être prises pour protéger les enfants.

Pourquoi nous revenons sur cette affaire

L’enquête que mène «ArcInfo» depuis octobre 2020 sur ces accusations d’abus sexuels révèle un grand malaise dans le monde du foot neuchâtelois. Nous évoquons aujourd'hui la question de la protection des mineurs qui a été abordée lors de la session du Grand Conseil mercredi 24 février, à la suite de nos révélations.

Car il est possible d'agir autrement. En nous penchant sur les événements passés, nous souhaitons ouvrir ce...

À lire aussi...

EnquêteEntraîneur accusé d’abus sexuels: la prévention en questionEntraîneur accusé d’abus sexuels: la prévention en question

EnquêteAlain Ribaux: «Je devais témoigner, c’est une obligation»Alain Ribaux: «Je devais témoigner, c’est une obligation»

PréventionQue faire en cas de soupçon d’abus dans le milieu du sport?Que faire en cas de soupçon d’abus dans le milieu du sport?

EnquêteAvocat-entraîneur accusé d’abus sexuels: «Les gosses l’idolâtraient»Avocat-entraîneur accusé d’abus sexuels: «Les gosses l’idolâtraient»

EnquêtePlaintes pour abus sexuels: comment l’avocat a-t-il pu entraîner des juniors de La Chaux-de-Fonds?Plaintes pour abus sexuels: comment l’avocat a-t-il pu entraîner des juniors de La Chaux-de-Fonds?

Top