03.08.2015, 09:16

Adieu Berthe!

chargement
Par françois Nussbaum

C'était presque parfait. Un mariage à Romainmôtier, mille ans d'histoire sous ces voûtes romanes. L'occasion rêvée d'évoquer les pérégrinations de la bonne reine Berthe, visitant l'abbatiale, poursuivant vers Payerne et Saint-Maurice son pèlerinage aux sources d'une chrétienté qui allait produire, sous la férule de Cluny, les plus impressionnants monuments de son histoire.

L'occasion aussi de digresser sur cette Berthe au grand pied (affligée d'une malformation de naissance), qui devait s'ennuyer ferme à la cour de son roi de mari Pépin le Bref, n'ayant déjà plus prise sur l'éducation de son brillant fiston, le futur Charlemagne.

L'occasion surtout de poser la question qui tue mais à laquelle tout historien sérieux se doit de répondre: si Pépin était aussi bref que le pied de Berthe était grand, par quelle coordination miraculeuse de ces deux handicaps ont-ils réussi à engendrer un empereur?

Malheureusement, la visiteuse de Romainmôtier était une autre Berthe, reine de Bourgogne, dont la fille Adélaïde avait épousé Othon Ier de Germanie - deux siècles plus tard. Un pseudo-historien a quand même le droit de tricher un peu, à l'occasion d'un mariage… Non? Bon, tant pis. Adieu Berthe.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Chronique«Je te dis vous», l’air du temps d’Emanuele Saraceno«Je te dis vous», l’air du temps d’Emanuele Saraceno

HumourChronique de Christophe Bugnon: ça a super marchéChronique de Christophe Bugnon: ça a super marché

NatureLe bouquetin des Alpes n’est pas forcément tiré d’affairesLe bouquetin des Alpes n’est pas forcément tiré d’affaires

Chronique«Shanghai fashion week», l’air du temps de Luc-Olivier Erard«Shanghai fashion week», l’air du temps de Luc-Olivier Erard

Chronique«On achète où un fusil?», l’air du temps de Julie Pellaux«On achète où un fusil?», l’air du temps de Julie Pellaux

Top