«A mon âge, je n’imaginais pas faire de nouvelles rencontres…»

chargement

Hors les murs La vie en institutions de retraite nous est contée grâce au personnel actif entre leurs murs. Aujourd’hui, Rui D’Aloisio, animateur responsable du foyer de jour du Home des Charmettes, à Neuchâtel, évoque le partage lors des repas.

 10.06.2021, 14:00
«A mon âge, je n’imaginais pas faire de nouvelles rencontres…»

Les bourgeons sont en fleurs, un air de renouveau souffle sur les feuilles des arbres et la lumière du soleil réchauffe la terrasse qui domine le jardin du foyer de jour. Le printemps est là et l’été se fait désirer. Cela donne une énergie positive au 10b; et que c’est bon!

Nos invités du jour sont fidèles, rendant ainsi chaque journée unique, et pourtant elles se ressemblent. Nous sommes surpris de constater le bonheur qu’ont les bénéficiaires, de simplement se retrouver autour de la grande tablée familiale du foyer de jour. Une bénéficiaire nous confie: «A mon âge, je n’imaginais pas faire de nouvelles rencontres…»

Autour de cette belle table familiale, presque sans le savoir, le groupe a ses rituels. Un café chaud, une tartine, un regard complice avec le voisin de gauche et il est déjà temps de bouger. Pendant qu’une bénéficiaire habituée repasse le linge propre et que sa camarade de journée remplit le lave-vaisselle, les autres vont se balader dans le parc. Un monsieur observe le potager et les quelques salades qui ont déjà pointé leurs premières feuilles. Deux dames quant à elles ramassent, ci et là des pives, quelques cailloux et des brindilles qui jonchent le sol. Cela servira à décorer le centre de table au moment du dîner.

Les uns aiment se faire servir, les autres aiment mettre la table

Le repas est un moment de partage où chacun à sa place et ses habitudes. Les uns aiment se faire servir, les autres aiment mettre la table. Ce moment est symbolique, il marque le milieu de la journée et cristallise l’ambiance du groupe, mettant en avant la solidarité et le réconfort que peut apporter le foyer de jour au quotidien.

Qu’il est bon d’être ensemble, de retrouver un sentiment d’appartenance et de voir que chaque habitude compte au sein du groupe. Une fois le ventre bien rempli, les hôtes se divisent. Il y a ceux qui prolongent le moment en jouant aux cartes ou au traditionnel Rummikub avec encore un café. Et il y a ceux qui se retirent pour aller faire une sieste, souvent bien méritée, car comme nous confie un bénéficiaire: «La nuit à la maison, ce n’est pas toujours rassurant et je dors mal.»

Finalement, la journée aura filé. Encore un brin de causette, un jeu de mémoire ou quelques coups de râteau au jardin et le bal des chauffeurs commence, annonçant ainsi le retour chez soi. Tout cela sans oublier bien évidemment de se dire au revoir et de se souvenir que l’on va se retrouver à nouveau au foyer de jour, pour certains une fois encore pendant la semaine ou pour d’autres, bien plus.

Le bonheur est donc bien là, à saisir chaque jour autour de cette fameuse table, tous ensemble réunis, à chaque fois comme si c’était une première rencontre…


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Hors les mursComment aborder le Covid de manière positiveComment aborder le Covid de manière positive

Hors les mursOn ne s’approche plus, on se rapprocheOn ne s’approche plus, on se rapproche

Hors les mursLe regard est le médiateur des cœursLe regard est le médiateur des cœurs

Le regard est le médiateur des cœurs

La vie en institution de retraite nous est contée grâce au personnel actif entre ses murs. Aujourd’hui, Sylviane...

  13.05.2021 16:00

Hors les mursTémoigner de la vague de solidarité qui a déferléTémoigner de la vague de solidarité qui a déferlé

Hors les mursUn quotidien le plus «normal» possibleUn quotidien le plus «normal» possible

Top