Une femme retrouvée morte dans sa voiture en France voisine

chargement

Fait divers Un drame s’est déroulé dans un village du Doubs, non loin de Besançon. Le cadavre d’une femme a été retrouvé dans le coffre d’une voiture. Son compagnon a été abattu par les gendarmes après avoir agressé et menacé plusieurs personnes.

 24.07.2021, 23:11
Le drame s'est produit à Guillon-les-Bains, un village de 110 âmes.

Le cadavre d’une femme a été retrouvé vendredi soir dans le coffre de sa voiture dans un village du Doubs, en France. Son compagnon a été abattu par les gendarmes après avoir agressé et menacé plusieurs personnes, a-t-on appris samedi auprès du parquet de Besançon.

L’enquête devra confirmer si cet homme de 39 ans a tué sa compagne de 54 ans, comme les premiers éléments semblent le laisser supposer. Selon le quotidien régional L’Est Républicain, il aurait en effet confié à un pompier «avant de s’écrouler» l’avoir «tabassée».

Village de 110 habitants

Ce drame, autour duquel de nombreuses zones d’ombre demeurent, s’est déroulé vendredi soir à Guillon-les-Bains, une commune de 110 habitants près de Besançon.

Le cadavre de la quinquagénaire a été retrouvé dans le coffre de la voiture, stationnée pour une raison inconnue sur le bas-côté d’une petite route sur les hauteurs du village, selon le parquet. Selon les premiers éléments, elle a été victime d’un «traumatisme crânien», a-t-on ajouté.

Le véhicule, une Twingo, présentait deux impacts au niveau du pare-brise avant et un phare arrière brisé. Le pare-brise arrière était complètement absent, selon la même source.

Multiples agressions

Pour une raison là encore inconnue, son compagnon a frappé «à coups de pierre» un conducteur qui s’était arrêté après avoir aperçu le véhicule.

La victime a toutefois réussi à prendre la fuite et à donner l’alerte. Redescendu à pied au village où se déroulait une fête, l’agresseur, «visiblement très excité», a ensuite «menacé le maire et les gens» présents, qui ont réussi à le faire fuir, selon la même source.

De retour vers le véhicule, il est tombé nez à nez avec les pompiers arrivés sur place, assénant «un coup de poing à l’un d’eux», avant de s’enfuir dans la forêt où régnait «une nuit totale».

Abattu par les gendarmes

Egalement alertés, des gendarmes l’ont retrouvé. «Menaçant», il s’est avancé vers les militaires qui ont alors fait usage d’un taser, avant de lui tirer dans le thorax, selon le parquet, qui précise que l’individu est décédé «deux heures plus tard». L’inspection générale de la gendarmerie nationale (IGGN) a été saisie, a-t-on précisé.

Le parquet dit n’avoir reçu aucun signalement pour violences conjugales concernant ce couple, domicilié dans les environs. Le suspect n’avait que deux mentions à son casier, pour vol et conduite en état alcoolique.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

CriminalitéPlongée dans 20 ans de féminicides dans le canton de NeuchâtelPlongée dans 20 ans de féminicides dans le canton de Neuchâtel

SociétéViolences conjugales: des pistes pour oser briser le silenceViolences conjugales: des pistes pour oser briser le silence

Long formatNeuchâtel: victimes d'agressions sexuelles, elles témoignentNeuchâtel: victimes d'agressions sexuelles, elles témoignent

Violences conjugalesViolences conjugales: «Dénigrement, harcèlement et insultes sont destructeurs»Violences conjugales: «Dénigrement, harcèlement et insultes sont destructeurs»

TémoignageLa Valaisanne Yana Valença raconte l’horreur de la violence conjugaleLa Valaisanne Yana Valença raconte l’horreur de la violence conjugale

Top