30.10.2016, 23:18

Un sismologue explique l'"effet domino" se produisant actuellement au centre de l'Italie

chargement
"Un séisme de magnitude 6 ou plus engendre des tensions qui sont redistribuées dans les failles adjacentes", a déclaré Gianluca Valensise.

SISMOLOGIE Pour Gianluca Valensise, sismologue à l'Institut national italien de géophysique et de volcanologie, le processus de répliques du tremblement de terre secouant ces jours le centre de l'Italie pourrait ''perdurer indéfiniment''.

Les séismes qui secouent le centre de l'Italie depuis deux mois pourraient se poursuivre encore pendant des semaines du fait d'un "effet domino" le long de la ligne de faille des Appenins, a averti dimanche un sismologue italien.

Un tremblement de terre de magnitude 6,6 a ébranlé dimanche matin la même région où, le 24 août, une secousse de 6,2 avait fait 297 morts. Entre-temps, on a dénombré des milliers de petites répliques, et mercredi, un Séisme de 6,1 a été ressenti dans la région.

Pour Gianluca Valensise, sismologue à l'Institut national italien de géophysique et de volcanologie, il existe un "lien géodynamique" entre le séisme du 24 août et tous ceux qui ont suivi.

Les Apennins, chaîne de montagnes qui descend la "Botte" de la Ligurie (nord-ouest) jusqu'à la Sicile, est dominée par une série de failles dans la croûte terrestre, chacune ayant en moyenne dix à vingt kilomètres de long.

"Ça peut perdurer indéfiniment"

"Un séisme de magnitude 6 ou plus engendre des tensions qui sont redistribuées dans les failles adjacentes et peuvent les conduire à la rupture. C'est probablement ce à quoi nous assistons depuis août", déclare Gianluca Valensise.

"Ce processus peut perdurer indéfiniment, un important séisme affaiblissant une faille adjacente dans la continuité d'un effet domino susceptible de s'étirer sur des centaines de kilomètres, en principe", ajoute le sismologue.

Séquences comparables

L'Italie, dit-il, connaît un phénomène qui rappelle la séquence de séismes survenus en Calabre en 1783, quand cinq gros séismes, d'une magnitude de 6,5 voire plus, avaient été enregistrés en moins de deux mois.

Plus récemment, en 1997, trois tremblements de terre se sont produits dans la région d'Assise (centre). Le premier, mesurant 6,4, avait fait onze morts et avait été suivi d'un autre séisme le lendemain, puis d'un troisième encore une vingtaine de jours plus tard, sans compter les nombreuses répliques intermédiaires.

"Cette séquence était analogue à ce que nous constatons actuellement, mais c'est à une échelle plus importante", a estimé le sismologue.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

SéismeItalie: répliques continues dans la petite ville de Norcia, les 5'000 habitants évacuésItalie: répliques continues dans la petite ville de Norcia, les 5'000 habitants évacués

SéismeUn séisme de magnitude 6,5 dans le centre de l'Italie, les répliques s'enchaînentUn séisme de magnitude 6,5 dans le centre de l'Italie, les répliques s'enchaînent

catastropheSéismes en Italie: 100 répliques dans la nuit, des sinistrés logés sur la côteSéismes en Italie: 100 répliques dans la nuit, des sinistrés logés sur la côte

Top