26.06.2018, 00:01

Un pouvoir législatif cadenassé

Premium
chargement
Le président turc Recep Tayyip Erdogan fête sa victoire devant ses partisans. Hier, il est sorti considérablement renforcé de l’âpre bataille électorale remportée la veille.
Par Stéphanie Fontenoy, Istanbul

TURQUIE L’alliance avec les ultranationalistes permet au parti du président Erdogan de conserver sa majorité au parlement. L’opposition se cherche un nouveau rôle.

En Turquie, le réveil est dur pour les partis d’opposition au lendemain du double scrutin législatif et présidentiel. De tous les scénarios possibles, c’est le plus pessimiste qui s’est réalisé pour eux. Le verdict des urnes est sévère: le président sortant Recep Tayyip Erdogan est réélu au premier tour avec 52,6% des voix, et son camp conserve la...

À lire aussi...

PROCHE-ORIENTDjihad islamique frappé à Gaza et en SyrieDjihad islamique frappé à Gaza et en Syrie

ALLEMAGNEUne voiture fonce dans  un défiléUne voiture fonce dans  un défilé

live
EpidémieCoronavirus: la contamination s'accélère à travers la planète, six morts en ItalieCoronavirus: la contamination s'accélère à travers la planète, six morts en Italie

EtudeAustralie: les incendies ont détruit 5,8 millions d'hectares de forêtsAustralie: les incendies ont détruit 5,8 millions d'hectares de forêts

ScandaleJustice: Harvey Weinstein déclaré coupable d'agression sexuelle et de violJustice: Harvey Weinstein déclaré coupable d'agression sexuelle et de viol

Top