Un pêcheur secouru 58 jours après sa disparition ne pesait plus que 20 kilos

chargement

bonne étoile Qui aurait pu y croire? Un pêcheur philippin a été secouru par un bateau japonais, 58 jours après sa disparition. Privé de vraie nourriture durant tout son calvaire, il ne pesait plus que 20 kilos lorsqu'il a rejoint la terre ferme.

  30.03.2017, 07:24
Le pêcheur s'est nourri d'eau de pluie et de mousses pendant 58 jours. (Illustration)

Un jeune pêcheur philippin a pu rentrer à Manille mercredi après avoir survécu à un calvaire de 58 jours en mer. Donné pour mort, il a dérivé sans nourriture ni eau sur son petit bateau jusqu'à l'est de la Papouasie-Nouvelle-Guinée. Rolando Omongos, 21 ans, a raconté son incroyable aventure à son retour à Manille, trois semaines après avoir été secouru par un bateau de pêche japonais. "J'ai pleuré sans arrêt quand j'ai enfin été sauvé. J'étais trop faible pour me tenir debout: ils ont dû me porter", a déclaré le jeune homme chétif aux reporters.

Il a indiqué avoir survécu grâce à l'eau de pluie et à la mousse qui avait poussé sur la coque de son minuscule esquif de 2,5 m de long, se protégeant du soleil tropical en se plongeant souvent dans l'eau. Son oncle, qui se trouvait sur un deuxième petit bateau, est mort au bout d'un mois. Rolando a placé son corps sur son propre bateau, mais l'a laissé couler quelques jours plus tard "quand il a commencé à sentir mauvais". Les deux hommes avaient quitté le 21 décembre dernier General Santos, à l'extrémité méridionale des Philippines.

Ce port est situé à plus de 3200 km au nord-ouest de l'île de Nouvelle-Bretagne, en Papousie-Nouvelle-Guinée, près de laquelle il a finalement été débarqué par des sauveteurs. Une tempête avait séparé Rolando Omongos et son oncle de leur bateau accompagnateur le 10 janvier, et ils étaient tombés à court de carburant cinq jours plus tard. Ils avaient ensuite jeté leurs moteurs par-dessus bord pour pouvoir mieux flotter et échapper aux vagues. "Nous voyions passer au moins quatre bateaux par jour, mais aucun ne s'est arrêté", a-t-il raconté. "Je n'ai jamais perdu espoir. J'ai toujours prié", a-t-il conclu. Lorsqu'il a été secouru, il ne pesait plus qu'une vingtaine de kilos. Il a juré de ne plus jamais remettre le pied sur un bateau.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

ItalieItalie: des pêcheurs annoncent une grève de protestation contre les dauphins qui se servent dans leurs filetsItalie: des pêcheurs annoncent une grève de protestation contre les dauphins qui se servent dans leurs filets

drameUn pêcheur aurait été tué par un crocodile en AustralieUn pêcheur aurait été tué par un crocodile en Australie


Top