06.08.2015, 09:59

Un funambule compte traverser les chutes du Niagara vendredi

chargement
Depuis 27 ans, Nik Wallenda rêve de traverser les chutes du Niagara sur un fil d'acier.

Canada Nik Wallenda tentera vendredi de traverser les chutes du Niagara sur un fil d'acier.

Un funambule américain de 33 ans, Nik Wallenda, tentera vendredi de traverser les chutes du Niagara sur un fil d'acier, un rêve auquel il aspire depuis 27 ans. La dernière traversée des chutes sur un fil remonte à juillet 1896.

La traversée est prévue en fin de soirée, devant des milliers de spectateurs qui seront massés des deux côtés des chutes, à la frontière du Canada et des Etats-Unis.

"C'était mon rêve depuis que j'ai six ans", s'est enthousiasmé Nik Wallenda dans un entretien accordé à l'AFP. "J'ai attendu 27 ans, et il va devenir réalité".

Issu d'une famille de funambules et d'artistes de cirque depuis sept générations, les "Wallenda volants", Nik Wallenda, marié et père de trois enfants, s'est préparé sans peur au défi qui l'attend. Wallenda a d'ailleurs accepté à regret et pour la première fois de porter un harnais de sécurité.

"Je n'en ai jamais porté de ma vie, de toute ma carrière", a expliqué le funambule, deux fois cité dans le livre Guinness des records pour ses exploits à vélo sur un fil.

C'est son principal sponsor, la chaîne de télévision ABC, qui a prévu une retransmission spéciale de 3 heures autour de l'événement, qui le lui a demandé. "Je n'en suis pas ravi, mais je n'ai pas le choix", a-t-il ajouté.

Ses enfants présents

Il estime qu'il lui faudra environ 40 minutes pour traverser pas à pas le vacarme du gouffre de la rivière Niagara, juste au-dessus des chutes. Une traversée d'environ 550 mètres, à 60 mètres au-dessus des eaux.

"Je me suis entraîné sur un câble aux longueur et tension comparables à celui que je vais emprunter au-dessus des chutes. Et nous avons aussi simulé des vents violents, jusqu'à 90 km/heure, et une forte brume, afin que je sois préparé à toutes les éventualités", a-t-il dit.

Le défi est d'autant plus difficile, que le câble d'acier, d'un poids de sept tonnes, n'est pas stabilisé au dessus de l'eau. Mais "c'est plus une affaire de mental que de physique", estime celui qui a commencé à marcher sur un fil à l'âge de 2 ans.

Même si l'idée de la mort, parfois, lui traverse l'esprit - "mon arrière grand-père a perdu la vie en tombant d'un fil" a-t-il rappelé - il n'a pas peur.

Quelque 4500 spectateurs sont attendus du côté américain, et plus de 40'000 sur la berge canadienne, selon les autorités locales. Ses enfants présents sur place, regarderont en direct leur père tenter d'accomplir son rêve de gosse, s'avançant au-dessus des chutes.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

live
EpidémieCoronavirus: la Suisse prend des mesuresCoronavirus: la Suisse prend des mesures

SantéSymptômes, propagation, guérison, les principales questions que l’on se pose sur le coronavirusSymptômes, propagation, guérison, les principales questions que l’on se pose sur le coronavirus

EpidémieCoronavirus: un banal traitement contre le paludisme, la chloroquine, serait efficaceCoronavirus: un banal traitement contre le paludisme, la chloroquine, serait efficace

RuéeTourisme spatial: Virgin Galactic compte près de 8000 personnes sur sa liste d’attenteTourisme spatial: Virgin Galactic compte près de 8000 personnes sur sa liste d’attente

PandémieCoronavirus: deux nouveaux cas diagnostiqués en AllemagneCoronavirus: deux nouveaux cas diagnostiqués en Allemagne

Top