07.08.2015, 15:06

Un crabe attaqué par un poulpe sur une plage australienne

chargement
Le poulpe n'a laissé aucune chance au crustacé.
Par LGL

Vidéo On est pas dans "Vingt mille lieues sous les mers" mais presque! Une Australienne a assisté à l'attaque d'un crabe par un poulpe. Impressionnant de vitesse, le prédateur ne laisse littéralement aucune chance au crustacé.

Alors qu'elle se baladait tranquillement sur la plage à Yallingup, une ville située à l'ouest de l'Australie, une femme a assisté à une scène des plus surprenantes: une attaque de poulpe.

La victime? Un crabe à la carapace orangée qui se promenait là. Face à la vélocité et à la puissance des tantacules du céphalopode, les pinces du crabe n'ont pas fait le poids. Sur la vidéo, on voit le poulpe capturer sa proie, l'entraîner sous l'eau et se réfugier sous un rocher. Sûrement pour la dévorer.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

PandémieCoronavirus: des robots assistent les malades italiensCoronavirus: des robots assistent les malades italiens

live
directCoronavirus: environ 5000 membres de la protection civile mobilisésCoronavirus: environ 5000 membres de la protection civile mobilisés

homicidesFrance: une attaque au couteau fait deux morts et sept blessés dans la DrômeFrance: une attaque au couteau fait deux morts et sept blessés dans la Drôme

deuil nationalCoronavirus: la Chine se fige en hommage aux mortsCoronavirus: la Chine se fige en hommage aux morts

On décortiqueCoronavirus – Fake news: non, des pays ne sont pas épargnés par le virus grâce à la chloroquineCoronavirus – Fake news: non, des pays ne sont pas épargnés par le virus grâce à la chloroquine

Top