Ukraine: Kiev interdit une émission de chasse et de pêche montrant un officier des services de renseignements russes

chargement

Ukraine L'émission russe "Chasseur et Pêcheur HD" a été interdite en Ukraine. La raison ? Certains épisodes auraient mis en scène un officier des services de renseignements des forces armées russes (GRU). Le pays a également interdit d'antenne plusieurs artistes, dont l'acteur français Gérard Depardieu.

  24.02.2017, 06:55
L'Ukraine accuse la Russie de soutenir militairement et financièrement les rebelles séparatistes dans l'est du pays (archives).

L'Ukraine a interdit jeudi une émission télévisée russe sur la chasse et la pêche sportive, car des épisodes montraient un officier des services de renseignements russes. Leur apparition sur la télévision nationale est prohibée par les autorités ukrainiennes.

L'émission "Chasseur et Pêcheur HD" a été interdite, car elle enfreint les conventions européennes, selon le service de presse du conseil national ukrainien de la radio et de la télévision.

Deux épisodes diffusés en février montraient un officier des services de renseignements des forces armées russes (GRU), a indiqué l'organisme. Cette décision intervient après une série de mesures qui interdisent déjà aux chaînes de télévision ukrainiennes de diffuser des émissions ou films russes qui critiquent l'Ukraine.

Depardieu interdit

L'Ukraine a également interdit d'antenne une dizaine d'artistes, majoritairement russes, mais aussi étrangers parmi lesquels l'acteur Gérard Depardieu, devenu citoyen russe en 2013 et qu'elle considère comme une "menace pour la sécurité nationale".

En décembre, les autorités ukrainiennes avaient interdit les livres russes faisant à leurs yeux l'éloge du Kremlin et de ses dirigeants ou défendant "des opinions totalitaires", un épisode qui a exacerbé la guerre que se livrant les deux pays dans le domaine culturel.

La Russie n'avait pas fait de commentaire jeudi soir après cette nouvelle interdiction.

L'Ukraine figure à la 107e place du classement mondial de la liberté de la presse 2016 de l'organisation Reporters sans frontières (RSF), qui se base sur une liste de 180 pays.

La Russie est régulièrement accusée par Kiev et les Occidentaux de soutenir militairement et financièrement les rebelles séparatistes dans l'est de l'Ukraine. Moscou, visée par une série de sanctions de l'Union européenne pour son rôle dans le conflit, dément fermement. Le conflit séparatiste a fait près de 10'000 morts depuis avril 2014.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

UkraineUkraine: l'armée dément avoir été piratée par la RussieUkraine: l'armée dément avoir été piratée par la Russie

CyberguerreUkraine: 6500 piratages informatiques en deux mois, les services secrets russes pointés du doigtUkraine: 6500 piratages informatiques en deux mois, les services secrets russes pointés du doigt

UkraineUkraine: un gigantesque dôme étanche posé sur la centrale nucléaire TchernobylUkraine: un gigantesque dôme étanche posé sur la centrale nucléaire Tchernobyl

Top