19.03.2016, 11:27

Turquie: 4 morts et 20 blessés dans un attentat-suicide sur une grande artère piétonne d'Istanbul

chargement
Des ambulances ont été dépêchées sur les lieux bouclés par de nombreux policiers.

Turquie Un kamikaze s'est fait sauter ce samedi matin sur la grande artère piétonne d'Istiklal à Istanbul. L'explosion a fait 4 morts, dont le kamikaze, et 20 blessés, dont 3 grièvement.

(ats afp reu) Un attentat suicide survenu samedi matin dans le coeur touristique d'Istanbul a tué au moins quatre personnes, a annoncé le gouverneur de la mégapole turque, Vasip Sahin. Vingt personnes ont été blessées, doit trois grièvement.

"C'est bien un attentat suicide, une attaque teroriste", a déclaré M. Sahin devant la presse, en précisant que le "kamikaze" avait également été tué. Il a cependant ajouté que les rumeurs d'autres attaques en cours dans Istanbul étaient fausses.

Un haut responsable turc a affirmé un peu plus tard que les premiers éléments recueillis sur les lieux orientaient l'enquête vers les séparatistes kurdes. Il a également estimé qu'ils préparaient d'autres attaques pour les fêtes du Nouvel an kurde qui est célébré le 21 mars.

 

Bâtiment officiel visé

L'attaque s'est produite devant un centre commercial de la grande avenue piétonne Istiklal, sur la rive européenne de la plus grande ville de Turquie, empruntée chaque jour par des centaines de milliers de personnes, dont de nombreux touristes. Selon M. Sahin, elle visait en fait un bâtiment officiel situé dans le voisinage, "la sous-préfecture du quartier de Beyoglu".

La rue Istiklal a été évacuée après l'attentat, ainsi qu'une bonne partie de la place Taksim située en amont de l'artère, ont constaté des journalistes. Un hélicoptère de la police surveillait à basse altitiude la zone, où de nombreux policiers armes à la main ont été positionnés.

C'est la deuxième fois en deux mois qu'Istanbul est la cible d'un attentat suicide: le 12 janvier, un kamikaze avait frappé le quartier touristique de Sultanahmet, faisant une dizaine de morts, principalement des touristes allemands. Les autorités turques avaient imputé l'attaque à l'organisation Etat islamique (EI).

La capitale, Ankara, a également été secouée par deux attentats ces dernières semaines. Le 13 mars dernier, 37 personnes ont péri dans un attentat à la voiture piégée. Le 17 février, une attaque similaire avait fait 29 morts. Ces deux attentats ont été revendiqués par les Faucons de la liberté au Kurdistan (TAK), un groupe dissident du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK).

 

Moins fréquentée

Samedi matin, la rue Istiklal était moins fréquentée qu'à l'accoutumée, les autorités ayant alerté la population sur les menaces pesant contre la sécurité. Un des deux ponts sur le Bosphore à Istanbul a été brièvement fermé à la circulation mardi dernier en raison de la présence d'un véhicule suspect.

"Mon principal appel à nos citoyens est que nous devons être attentifs, vigilants et en alerte sans pour autant céder à la panique", déclarait mercredi le gouverneur Sahin.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

TurquieTurquie: deux femmes attaquent un poste de police à IstanbulTurquie: deux femmes attaquent un poste de police à Istanbul

AttentatNouveau bilan en Turquie: les 10 victimes de l'attentat à Istanbul étaient allemandesNouveau bilan en Turquie: les 10 victimes de l'attentat à Istanbul étaient allemandes

Top