30.06.2017, 06:59

Trump rencontrera Poutine pour la première fois en juillet, en marge du G20

chargement
Pendant la campagne électorale, Donald Trump avait qualifié Vladimir Poutine d'"homme brillant et plein de talent", mais les deux hommes ne se sont pour l'heure jamais rencontrés.

Relations internationales Donald Trump et Vladimir Poutine se rencontreront pour la première fois en juillet, en marge du sommet du G20 à Hambourg. L'occasion de développer des relations "plus constructives".

Le président américain Donald Trump rencontrera pour la première fois son homologue russe Vladimir Poutine en marge du sommet du G20, prévu les 7 et 8 juillet à Hambourg. Il souhaite une relation "plus constructive" avec la Russie, a annoncé jeudi la Maison-Blanche.

"A Hambourg, le président rencontrera de nombreux dirigeants", a déclaré le général H.R. McMaster, conseiller à la sécurité nationale, citant notamment le dirigeant russe. Il a souligné que l'un des objectifs du déplacement de M. Trump en Europe était de mettre en place "une approche commune face à la Russie".

"Comme le président l'a indiqué, il voudrait que les Etats-Unis et les dirigeants des pays occidentaux dans leur ensemble développent une relation plus constructive avec la Russie, mais il a aussi clairement indiqué que nous ferions ce qui est nécessaire pour répondre au comportement déstabilisateur de la Russie", a-t-il expliqué.

Relations au plus bas

Pendant la campagne électorale, Donald Trump avait qualifié Vladimir Poutine d'"homme brillant et plein de talent", mais les deux hommes ne se sont pour l'heure jamais rencontrés. En fait, les relations entre la Russie et les Etats-Unis sont au plus bas depuis le renforcement par Washington de sanctions contre Moscou pour son rôle dans la crise ukrainienne.

 

 

Les Etats-Unis se sont également opposés à Moscou en lançant une frappe punitive contre l'armée syrienne après l'attaque chimique présumée de Khan Cheikhoun, en avril. En réponse, la Russie avait brièvement interrompu la coordination militaire avec les Etats-Unis en Syrie pour éviter des incidents entre les forces des deux pays.

Les promesses du président américain de normaliser les relations entre Moscou et Washington se sont également heurtées aux accusations de collusion entre la Russie et des membres de l'équipe de campagne de Donald Trump. Plusieurs enquêtes, dont l'une menée par le FBI, sont en cours sur ces liens avec la Russie.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Etats-UnisEtats-Unis: qui sera admis et qui sera refoulé? Trump précise le décret anti-immigrationEtats-Unis: qui sera admis et qui sera refoulé? Trump précise le décret anti-immigration

Etats-UnisEtats-Unis: selon McCain, Vladimir Poutine serait une plus grande menace que l'Etat islamiqueEtats-Unis: selon McCain, Vladimir Poutine serait une plus grande menace que l'Etat islamique

Top