Tension avec l’Iran: Washington émet des restrictions de vol aux compagnies américaines

chargement

Escalade Les tensions entre les Etats-Unis et l’Iran ne cessent de croître. Washington a interdit aux compagnies américaines de survoler l’espace aérien contrôlé par Téhéran.

 21.06.2019, 06:59
Le drone militaire américain abattu par l'Iran a mis le feu aux poudres (illustration).

Les Etats-Unis ont interdit jeudi soir les vols des compagnies aériennes américaines dans la zone où l'Iran a abattu un drone militaire américain. La frappe a été qualifiée d'"énorme erreur" par le président Donald Trump.

 

 

Il est ainsi interdit le survol de l'espace aérien contrôlé par Téhéran au-dessus du Golfe et du Golfe d'Oman "jusqu'à nouvel ordre", a indiqué l'Administration aéronautique fédérale américaine.

Ces restrictions sont justifiées par une "augmentation des activités militaires et la tension politique croissante dans la région, qui représentent un risque pour les opérations de l'aviation civile américaine" accompagné d'un risque d'"erreur d'identification", a ajouté la même source qui mentionne le drone militaire américain abattu par un missile sol-air iranien.

"Notre pays n'acceptera pas cela, je peux vous le dire", a lancé, menaçant, le président américain avant d'essayer de faire baisser la température en évoquant la piste d'une erreur du côté iranien faite par quelqu'un de "stupide". "J'ai du mal à croire que cela était délibéré", a-t-il affirmé depuis le Bureau ovale.

Selon le New York Times qui cite de hauts responsables militaires américains, Donald Trump a initialement approuvé avant d'annuler des frappes contre "une poignée de cibles iraniennes, comme des radars et des batteries de missiles", en représailles. La Maison Blanche et le Pentagone ont refusé de commenter cette information.

"Violation de son territoire"

L'Iran a elle dénoncé jeudi une action américaine "provocatrice" et "très dangereuse" contre son "intégrité territoriale" dans une lettre au chef de l'ONU et au Conseil de sécurité. Dans sa missive, l'Iran affirme "se réserver le droit de prendre toutes mesures appropriées contre les violations de son territoire qu'il est déterminé à défendre vigoureusement au sol, en mer et dans les airs".

Téhéran affirme aussi que le drone américain abattu jeudi a mené une opération d'espionnage dans le détroit d'Ormuz et, lors de son retour, "est entré dans l'espace aérien iranien" ce qui a entrainé une riposte de la défense aérienne iranienne à son encontre.

 

 

Au-dessus du détroit d'Ormuz

Selon le commandement central des forces américaines, le drone a été abattu au-dessus du détroit d'Ormuz. Ce détroit est un point de passage stratégique pour l'approvisionnement mondial de pétrole, près duquel deux tankers ont été attaqués le 13 juin, environ un mois après des sabotages contre quatre navires à l'entrée du Golfe.

En dépit des affirmations répétées des Etats-Unis et de l'Iran selon lesquelles ils ne cherchent pas la guerre, l'escalade et la multiplication des incidents dans la région du Golfe font craindre qu'une étincelle ne mette le feu aux poudres.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Relations Suisse/Etats-UnisDiplomatie: les Etats-Unis prêts à parler à l’Iran «sans conditions préalables»Diplomatie: les Etats-Unis prêts à parler à l’Iran «sans conditions préalables»

Les Etats-Unis prêts à parler à l’Iran

Le secrétaire d’Etat américain, en visite historique en Suisse, a déclaré aux côtés d’Ignazio Cassis que les Etats-Unis...

  02.06.2019 16:50

Nucléaire iranienÉtats-Unis: si Téhéran «veut se battre», ce sera «la fin» de l’Iran, dit Donald TrumpÉtats-Unis: si Téhéran «veut se battre», ce sera «la fin» de l’Iran, dit Donald Trump

Top