Tempête Eleanor/Burglind: le point sur la situation en France et dans les Alpes

chargement

Intempéries Alors que la situation revient doucement à la normale après la tempête Eleanor/Burglind qui a fait plusieurs morts en France et en Espagne, c'est désormais la montée des eaux et le risque d'avalanche qui inquiètent.

 05.01.2018, 17:11
La tempête Eleanor/Burglind a causé des dégâts importants et provoqué plusieurs décès.

Vendredi, le calme revenait en France et notamment dans les Alpes après le passage de la tempête Eleanor, qui a fait cinq morts en France, ainsi que deux morts en Espagne. Le risque d'avalanches persiste toutefois et des crues importantes nécessitent une vigilance particulière.

Dans les gorges du Breda, entre Isère et Savoie, après 24 heures de recherches, un corps a été retrouvé vendredi à la mi-journée, à proximité du lieu de la disparition d'un pompier volontaire de 64 ans. Celui-ci est tombé dans ce torrent déchaîné au cours d'une opération de secours jeudi.

 

 

La victime n'a pas encore été formellement identifiée selon le préfet de Savoie, Louis Laugier, pessimiste toutefois sur le sort du pompier. Un autre décès est venu alourdir le bilan de la tempête vendredi: un ouvrier a été tué et un autre gravement blessé à Choisy (Haute-Savoie) sur le chantier de rénovation d'une ferme "fragilisé par la tempête", selon le parquet d'Annecy qui a ouvert une enquête.

Montée des eaux

Deux autres personnes sont toujours portées disparues dans des départements où la tempête a sévi: un octogénaire dans le village de Lucenay-l'Evêque (Saône-et-Loire), que traverse une rivière actuellement en crue; et un Allemand de 70 ans qui a pu être emporté en Haute-Marne par l'Aube. Les eaux y ont aussi monté après d'intenses précipitations.

Des recherches étaient en cours à Paris pour retrouver une policière de la brigade fluviale de la capitale, portée disparue dans la Seine depuis la fin de la matinée. Le fleuve a été placé en vigilance jaune pour les crues.

 

 

Depuis mardi soir, une grande partie de la France avait été placée en état d'alerte par Météo-France. Aux vents violents ont succédé des pluies intenses puis un redoux qui a fait fondre la neige et gonfler les cours d'eau. Dans son dernier bulletin, le service de prévision n'a maintenu que quatre départements en vigilance orange pluie-inondations: le Jura, le Doubs, la Haute-Saône et le Territoire-de-Belfort.

Cumuls de pluies impressionnants

Mais de nombreux cours d'eau dans 13 départements restent en vigilance orange "crues" comme l'Ain, la Seine dans la région de Rouen, la Garonne et la Dordogne en Gironde, et d'autres dans le Grand Est ou en Franche-Comté. A Lyon, le Rhône et la Saône sont sortis de leur lit, après la Seine à Rouen jeudi soir.

Les cumuls de pluies ont été impressionnants par endroits. Météo-France a enregistré "50 à 70 litres par mètre carré sur le relief du Jura et des Hautes-Vosges, plus ponctuellement 70 à 100 litres par mètre carré près des sommets du Haut-Jura et 130 à 160 litres par mètre carré dans le secteur du Ballon d'Alsace".

Cette 4e tempête de l'hiver avait déjà coûté la vie à trois personnes dans les Alpes: un skieur de 21 ans en Haute-Savoie mercredi, une nonagénaire morte jeudi dans sa maison inondée en Isère et un agriculteur retrouvé jeudi sous une coulée de neige en Savoie. En Isère, la nuit a été calme et la décrue s'amorce, selon les pompiers.

Risque d'avalanches

Dans les Alpes, le risque d'avalanches n'est plus maximal mais reste "marqué" à "fort", soit de 3 ou 4 sur une échelle de 5. "On appelle à la vigilance extrême: la neige est instable après des pluies en altitude. Le ski hors-piste est très fortement déconseillé", souligne une porte-parole de Val Thorens, plus haute station d'Europe, à 2300 mètres d'altitude.

Les domaines ont rouvert progressivement après d'intenses efforts de sécurisation, comme à Tignes/Val-d'Isère en Savoie.

 

 

Les craintes concernent maintenant les routes. Des dizaines de milliers de vacanciers y sont attendus samedi avec la fin des vacances scolaires. Sans compter que des coulées de boue, de neige et autres éboulements perturbent encore la circulation et isolent des villages. L'accès à Tigne-Val d'Isère sera par exemple provisoirement coupé vendredi après-midi par un tir de déclenchement préventif d'avalanche.

 

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

SécuritéSuite à la tempête Eleanor/Burglind, les promenades en forêt sont déconseilléesSuite à la tempête Eleanor/Burglind, les promenades en forêt sont déconseillées

IntempériesTempête Eleanor/Burglind: 5 morts en France et en Espagne, ainsi que des inondations prévuesTempête Eleanor/Burglind: 5 morts en France et en Espagne, ainsi que des inondations prévues

MeteoTempête Eleanor/Burglind: retour à normale, mais le risque d'avalanche reste élevéTempête Eleanor/Burglind: retour à normale, mais le risque d'avalanche reste élevé

TempêteTempête Eleanor/Burglind: les dégâts sont estimés à plus de 50 millions de francs en SuisseTempête Eleanor/Burglind: les dégâts sont estimés à plus de 50 millions de francs en Suisse

Top