14.12.2016, 11:10

Syrie: les bombardements ont repris à Alep, l'accord sur l'évacuation est "suspendu"

chargement
Des bombardements et des tirs ont été entendus mercredi matin à Alep.

Syrie Alors qu'un cessez-le-feu était entré en vigueur mardi, les combats et les bombardements ont repris mercredi matin à Alep. Les deux camps se sont rejetés la responsabilité de ces violences. L'accord sur l'évacuation de civils et d'insurgés a été suspendu.

L'accord prévoyant l'évacuation de civils et d'insurgés de la ville d'Alep a été "suspendu", ont indiqué une source proche du régime et un responsable rebelle. Le régime syrien aurait émis des objections.

La source proche du pouvoir a souligné que Damas avait exprimé son désaccord sur le nombre élevé de personnes devant être évacuées. D'après les rebelles, le régime et ses alliés, notamment iraniens, ont "imposé de nouvelles conditions" à l'accord.

L'Iran exige désormais que l'évacuation d'Alep soit menée simultanément à l'évacuation des blessés vivant dans les villages chiites syriens de Foua et de Kefraya, assiégés par les rebelles, a-t-on appris auprès de la rébellion. L'information a été confirmée par une source onusienne.

Reprise des bombardements

Les combats ont repris mercredi matin. Les deux camps se sont rejeté la responsabilité de ces nouvelles violences, survenues en dépit du cessez-le-feu entré en vigueur la veille.

Des représentants de l'insurrection syrienne ont accusé les forces pro-gouvernementales d'avoir repris le bombardement des derniers quartiers encore tenus par les rebelles dans Alep.

De son côté, l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) mentionnait également des détonations liées à des bombardements. "Le bruit d'une explosion a été entendu dans des secteurs contrôlés par les factions (rebelles). Il s'agirait d'un obus d'artillerie tiré par les forces du régime sur ce secteur", précise l'OSDH.

 

"Il y a eu ce matin au moins 14 obus tirés par les troupes du régime sur le carré tenu par les rebelles et ce, pour la première fois depuis mardi soir", a indiqué à l'AFP Rami Abdel Rahmane, directeur de l'OSDH.

"Des tirs ont également été entendus sur les lignes de démarcation entre les zones contrôlées par le régime et celles des rebelles", a-t-il précisé. Selon l'ONG basée en Grande-Bretagne, le cessez-le-feu semble ne plus tenir à Alep.

Résistance des rebelles selon la Russie

"Profitant de la trêve, des rebelles se sont regroupés à l'aube et ont essayé de franchir les positions des troupes syriennes dans le nord-ouest d'Alep", a de son côté indiqué l'armée russe dans un communiqué. "L'attaque des terroristes a été repoussée. L'armée syrienne a prolongé ses opérations de libération", poursuit le texte.

Le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, a quant à lui estimé que les forces pro-gouvernementales syriennes viendraient à bout des dernières poches de résistance des insurgés d'Alep d'ici deux à trois jours.

Selon ce communiqué du ministère russe de la Défense, des combattants rebelles devaient quitter Alep à 06H00 locales (05H00) à Travers le quartier Salaheddine mais la colonne de bus devant les transporter a été visée par des tirs venant des quartiers rebelles.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

drame humanitaireSyrie: l'évacuation des civils et des rebelles d'Alep-Est serait retardée selon l'OSDHSyrie: l'évacuation des civils et des rebelles d'Alep-Est serait retardée selon l'OSDH

horreurSyrie: les rebelles et les civils pourront quitter Alep dans les prochaines heures, la bataille est finieSyrie: les rebelles et les civils pourront quitter Alep dans les prochaines heures, la bataille est finie

HORREURSyrie: Ban Ki-moon s'alarme d'atrocités commises contre les civils à AlepSyrie: Ban Ki-moon s'alarme d'atrocités commises contre les civils à Alep

Top