30.01.2016, 01:09

Six mois pour une solution en Syrie

Premium
chargement
Par ats

GENèVE Une partie de l’opposition syrienne ne s’est pas encore déplacée pour les discussions visant à mettre fin au conflit, ce qui augure de négociations musclées sur l’avenir du pays.

«N’importe quel type de cessez-le-feu a besoin de deux interlocuteurs». Après une rencontre «préparatoire» avec la délégation du gouvernement syrien, l’émissaire de l’ONU Staffan de Mistura a appelé hier soir l’opposition à venir à Genève, quelques minutes avant qu’elle confirme sa participation. Il a mené une première réunion de deux heures et demie avec la «substantielle» délégation gouvernementale emmenée...

À lire aussi...

EpidémieCoronavirus: six personnes contaminées près de Milan, dont une en état graveCoronavirus: six personnes contaminées près de Milan, dont une en état grave

FléauTerrorisme d'extrême droite: d'Utoya à Hanau, retour sur une décennie d'attentats meurtriersTerrorisme d'extrême droite: d'Utoya à Hanau, retour sur une décennie d'attentats meurtriers

TraficCoronavirus: la vente illégale de pangolins à l'origine de l'épidémie?Coronavirus: la vente illégale de pangolins à l'origine de l'épidémie?

EpidémieCoronavirus: le bilan passe à 2236 morts en Chine, nouveaux cas en Corée du SudCoronavirus: le bilan passe à 2236 morts en Chine, nouveaux cas en Corée du Sud

MOYEN-ORIENTIran: reprise en main des conservateursIran: reprise en main des conservateurs

Iran: reprise en main des conservateurs

Les élections législatives d’aujourd’hui devraient être marquées par une victoire des opposants au rapprochement avec...

  21.02.2020 00:01
Premium

Top