22.03.2016, 01:19

«Si l’on conserve le nucléaire, c’est sûr, il y aura un nouvel accident»

Premium
chargement
Naoto Kan, député du Parti démocrate du Japon (PDJ), parcourt aujourd’hui le monde pour prôner l’arrêt des centrales nucléaires.
Par Ariane Gigon

ÉNERGIE Devenu un farouche opposant de l’atome, l’ancien premier ministre japonais Naoto Kan est convaincu que les centrales disparaîtront.

Il était en fonction depuis quelques mois au moment de la catastrophe de Fukushima, en mars 2011. Autrefois partisan de l’énergie nucléaire, Naoto Kan, député du parti démocrate du Japon (PDJ), parcourt aujourd’hui le monde pour prôner l’arrêt des centrales. Son livre, «En tant que premier ministre pendant la...

À lire aussi...

live
PANDÉMIECoronavirus: toutes les nouvelles du jeudi 4 juinCoronavirus: toutes les nouvelles du jeudi 4 juin

RACISMEEtats-Unis: début de la cérémonie d’hommage à George Floyd à MinneapolisEtats-Unis: début de la cérémonie d’hommage à George Floyd à Minneapolis

PALÉONTOLOGIEArgentine: les restes d’un nouveau petit dinosaure carnivore ailé découvertsArgentine: les restes d’un nouveau petit dinosaure carnivore ailé découverts

RACISMEEtats-Unis: mort de George Floyd requalifiée en ''meurtre'', quatre policiers inculpésEtats-Unis: mort de George Floyd requalifiée en ''meurtre'', quatre policiers inculpés

EnquêteFrance: enquête après des soupçons de violences policièresFrance: enquête après des soupçons de violences policières

Soupçons de violences policières

La police des polices françaises a été saisie après la diffusion d’images de vidéosurveillance montrant un policier...

  04.06.2020 19:34

Top