12.09.2019, 00:01

Services d’urgences au bord de la crise de nerfs

Premium
chargement
Le ras-le-bol des urgentistes français est généralisé.
Par par Benjamin Masse, Paris

FRANCE Les urgentistes comptent intensifier, cet automne, un mouvement qui a démarré en mars dernier. L’Exécutif s’inquiète.

C’est le signe d’une inquiétude profonde de la part du gouvernement. Ce lundi, la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a annoncé le déblocage d’une enveloppe exceptionnelle de 750 millions d’euros pour répondre au mouvement des urgentistes, qui ne cesse de prendre de l’ampleur dans l’Hexagone. Avec la mobilisation...

À lire aussi...

live
En directCoronavirus: la Suisse enregistre 97 nouveaux cas en 24 heuresCoronavirus: la Suisse enregistre 97 nouveaux cas en 24 heures

live
En directCoronavirus: toutes les nouvelles du vendredi 3 juilletCoronavirus: toutes les nouvelles du vendredi 3 juillet

MigrationBagarres, menaces physiques, tentatives de suicide: l’Ocean Viking demande un secours d’urgenceBagarres, menaces physiques, tentatives de suicide: l’Ocean Viking demande un secours d’urgence

RemplacementFrance: le haut fonctionnaire Jean Castex a été désigné Premier ministreFrance: le haut fonctionnaire Jean Castex a été désigné Premier ministre

PolitiqueFrance: le Premier ministre Edouard Philippe a présenté sa démission au gouvernementFrance: le Premier ministre Edouard Philippe a présenté sa démission au gouvernement

Top