30.10.2016, 21:27

Six personnes devant le juge pour le rapt de la riche hôtelière Jacqueline Veyrac

chargement
Jacqueline Veyrac avait été enlevée près de son domicile niçois dans des circonstances dignes d'un feuilleton télévisé.

FRANCE Le parquet a requis l'inculpation de six personnes après le rapt de la riche hôtelière de la Riviera française Jacqueline Veyrac. Leur placement en détention provisoire a été demandé.

Moins d'une semaine après l'enlèvement rocambolesque d'une riche hôtelière de la Riviera française, six personnes ont été mises en examen (inculpées) dimanche pour enlèvement, séquestration et extorsion. Elles risquent toutes la réclusion criminelle à perpétuité.

Cinq d'entre elles ont été placées en détention provisoire et la sixième sous contrôle judiciaire, a précisé le parquet. Une septième personne, un policier à la retraite reconverti en détective privé qui aurait été informé du rapt mais n'aurait pas prévenu la police, a été mis en examen pour non-empêchement de crime et placé sous contrôle judiciaire. Il encourt jusqu'à cinq ans d'emprisonnement.

Le procureur de Nice, Jean-Michel Prêtre, a souligné dimanche devant la presse l'"impressionnant" récit que la vieille dame de 76 ans a fait de sa détention, pieds et poings liés, bouche fermée, et parfois yeux bandés.

Jacqueline Veyrac, dont la famille est propriétaire du Grand Hôtel à Cannes, un palace de la Croisette, et de La Réserve, un célèbre restaurant niçois, avait été enlevée lundi près de son domicile niçois dans des circonstances dignes d'une série télévisée.

Elle s'apprêtait à monter à bord de son 4x4 noir quand des individus cagoulés l'avaient ceinturée et embarquée dans une fourgonnette sous l'oeil médusé de témoins. Deux jours plus tard, elle avait été libérée grâce à la curiosité fortuite d'un voisin de l'endroit où stationnait le Kangoo blanc ayant servi à l'enlèvement. Elle avait été retrouvée allongée et entravée sur le plancher du véhicule.

Casting improbable

La liste des complices relève d'un improbable casting. Il y a d'abord le commanditaire présumé du rapt, un restaurateur italien originaire de Turin qui aurait agi, selon les enquêteurs, par vengeance. Installé à Nice, il avait géré, entre 2007 et 2009, le restaurant La Réserve, un établissement du bord de mer appartenant à la famille Veyrac.

En 2009, sa société avait été mise en liquidation et il en aurait conçu, selon les enquêteurs, une rancoeur tenace à l'égard de sa propriétaire: le rapt aurait eu pour but de récupérer ainsi l'argent perdu à l'époque.

D'autres personnes sont soupçonnées d'avoir participé à l'organisation elle-même de l'enlèvement: un ancien photographe de presse et paparazzi aurait ainsi placé une balise sous le véhicule de Mme Veyrac pour la pister. Un Anglais, ancien des forces spéciales britanniques vivant aujourd'hui sans domicile fixe à Nice, aurait assuré des surveillances.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

dénouement heureuxFrance: Jacqueline Veyrac, la femme d'affaires enlevée lundi, retrouvée vivante à Nice, plusieurs interpellationsFrance: Jacqueline Veyrac, la femme d'affaires enlevée lundi, retrouvée vivante à Nice, plusieurs interpellations


Top