Russie: peine de prison confirmée pour Alexeï Navalny, condamné deux fois en une journée

chargement

Justice L’opposant russe Alexeï Navalny a été condamné deux fois en une journée: après avoir vu sa peine de prison confirmée en appel, il a été reconnu coupable de «diffamation» envers un vétéran de la Deuxième guerre mondiale.

 20.02.2021, 18:30
Navalny est accusé d’avoir diffusé des informations «mensongères» et «injurieuses» au sujet d’un ancien combattant soviétique.

Un tribunal russe a reconnu le principal détracteur du Kremlin, Alexeï Navalny, coupable de «diffamation» envers un vétéran de la Deuxième guerre mondiale. L’opposant avait été condamné quelques heures plus tôt à deux ans et demi de prison dans une autre affaire.

«Navalny a commis le délit», a déclaré la juge Vera Akimova lors de la lecture de l’énoncé de sa décision, la peine devant être annoncée à l’issue de l’audience. Le Parquet a requis dans ce dossier 950’000 roubles d’amende (11’500 francs environ) et réclamé qu’une peine avec sursis de l’opposant soit converti en prison ferme.

L’opposant de 44 ans est accusé d’avoir diffusé des informations «mensongères» et «injurieuses» au sujet d’un ancien combattant qui avait défendu dans un clip de campagne, l’été dernier, un référendum ayant renforcé les pouvoirs du président Vladimir Poutine. Il avait qualifié, sur un réseau social, les intervenants dans cette vidéo de «honte de la Nation» et de «traîtres».

 

 

La victoire soviétique sur les nazis occupe une place centrale dans la conscience collective russe et est abondamment célébrée par les autorités et la population. Les critiques à l’égard des anciens combattants sont généralement très mal perçues.

Peine réduite

Dans une affaire séparée, M. Navalny a vu samedi sa peine d’emprisonnement confirmée en appel mais légèrement réduite à deux ans et demi, dans une affaire de fraude datant de 2014 et qu’il dénonce comme politique.

Il s’agit de la première longue peine de M. Navalny confirmée en appel en près d’une décennie de démêlés avec les autorités. Revenu en Russie en janvier d’une convalescence en Allemagne après un empoisonnement, Alexeï Navalny a été arrêté dès son arrivée. Il a ensuite écopé, le 2 février, de deux ans et huit mois d’emprisonnement.

Dans cette affaire, la justice a converti une peine de prison avec sursis pour fraude datant de 2014 en sentence ferme, pour violation de contrôle judiciaire. Présent à l’audience, le visage souriant, l’opposant a rejeté l’accusation en disant n’avoir jamais voulu se dérober aux autorités russes en allant en Allemagne, et les avoir averties de son retour.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

JUSTICERussie: la CEDH demande la libération «immédiate» de NavalnyRussie: la CEDH demande la libération «immédiate» de Navalny

ProcèsRussie: le parquet requiert environ 11'500 francs d’amende contre NavalnyRussie: le parquet requiert environ 11'500 francs d’amende contre Navalny

RussieDeux ans et demi de prison pour l’opposant NavalnyDeux ans et demi de prison pour l’opposant Navalny

RUSSIEManifestations pro-Navalny: la police russe interpelle plus de 4800 personnesManifestations pro-Navalny: la police russe interpelle plus de 4800 personnes

JusticeArrestation d’Alexeï Navalny en Russie: la Suisse est préoccupéeArrestation d’Alexeï Navalny en Russie: la Suisse est préoccupée

Top