28.07.2009, 04:15

Quelques jours de repos pour Nicolas Sarkozy

chargement

Le président français Nicolas Sarkozy, 54 ans, a quitté hier matin, souriant, l'hôpital du Val-de-Grâce à Paris, où il avait été admis la veille après un malaise au cours d'un jogging. Aucun traitement médical ne lui a été prescrit, si ce n'est «un repos relatif de quelques jours».

C'est en marchant, main dans la main avec son épouse Carla Bruni-Sarkozy, que le président français, souriant, saluant les badauds et remerciant ses médecins, est sorti peu après 11h dans la cour de l'hôpital militaire.

Il s'est ensuite rendu à la résidence officielle de la Lanterne, dans le parc du château de Versailles, où il avait été pris de malaise dimanche en faisant son jogging et où il aime passer ses week-ends. La présidence a assuré dans un communiqué qu'il n'y avait «aucune cause» ni «conséquence cardiologique» au malaise de Nicolas Sarkozy. «Le diagnostic est donc celui d'un malaise lipothymique d'effort soutenu par grande chaleur et sans perte de connaissance, dans un contexte de fatigue liée à une charge de travail importante», poursuit le texte.

La lipothymie, l'un des signes du malaise vagal, provoque une impression de vide et de flou visuel et oblige souvent celui qui en est victime à s'allonger. Ce type de malaise est, selon un spécialiste, plutôt bénin si les examens cardiologiques sont normaux. L'Elysée avait précisé dimanche que le président n'avait pas perdu connaissance. Nicolas Sarkozy avait passé la nuit en observation à l'hôpital où il a subi une batterie d'examens médicaux. Un de ses proches a précisé qu'il avait «passé une bonne nuit» et qu'il s'était enquis de l'actualité. Si «aucun traitement médical n'a été prescrit», «un repos relatif de quelques jours» a été conseillé au président français et son agenda a été allégé, selon la présidence. Un déplacement programmé aujourd'hui au Mont Saint-Michel a été reporté. En revanche, il présidera bien le dernier conseil des ministres avant les vacances, prévu hier, précise l'Elysée. Le chef de l'Etat lui-même doit partir, à la fin de la semaine, pour trois semaines de congé dans la résidence familiale de son épouse, Carla Bruni-Sarkozy, au Cap Nègre au sud-est de la France.

Alors que la plupart des médias pointaient hier le «surmenage» et «l'hyperactivité» de Nicolas Sarkozy, cet incident pourrait modifier l'image de dirigeant infatigable et sportif qu'il s'était attaché à peaufiner. Le président français est un adepte de la course à pied et du vélo. /ats-afp

Quelques jours de repos pour Nicolas Sarkozy


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
En directCoronavirus: 4509 nouveaux cas en 24 heures en Suisse, 79 décès et 198 hospitalisations supplémentairesCoronavirus: 4509 nouveaux cas en 24 heures en Suisse, 79 décès et 198 hospitalisations supplémentaires

CaricaturePoint de vue de Nicolas Rousseau: «Capitulations en rase campagne»Point de vue de Nicolas Rousseau: «Capitulations en rase campagne»

IntempériesInde: la tempête tropicale Nivar a touché terre, des milliers de personnes évacuéesInde: la tempête tropicale Nivar a touché terre, des milliers de personnes évacuées

PardonEtats-Unis: Trump gracie Michael Flynn, son ancien conseiller qui avait menti au FBIEtats-Unis: Trump gracie Michael Flynn, son ancien conseiller qui avait menti au FBI

PROCHE-ORIENTIsraël encore en route vers des électionsIsraël encore en route vers des élections

Top