21.05.2020, 12:00

Point de vue de Hans-Peter Renk: «L’Europe solidaire, de retour. Vraiment?»

chargement
Le siège de la Commission européenne à Bruxelles.

Finance «Lorsque l’Union européenne étranglait la Grèce en lui imposant un troisième plan d’austérité, les ‘europhiles convaincus’, en Suisse et ailleurs, ne s’en indignaient pas», relève Hans-Peter Renk, militant altermondialiste. Comme d’autres personnalités locales, nous l’invitons à s’exprimer sur des sujets d’actualité.

Dans ces mêmes colonnes, le 8 mai dernier, M. Jacques-André Tschoumy livre un éloge dithyrambique des récentes décisions de la Commission européenne: «Une Europe solidaire et nouvelle», «un plan Marshall», «L’Europe solidaire est de retour». Il me semble que cette Europe prétendument solidaire n’est pas de retour. Elle était partie depuis longtemps!

Ainsi, en 2015, lorsque l’Union européenne (UE) étranglait la Grèce en lui imposant un troisième plan d’austérité, les «europhiles convaincus», en Suisse et ailleurs, ne s’en indignaient pas.

L’appartenance à l’UE ne protège pas des politiques austéritaires. La non-appartenance non plus.

Au contraire. Mme Caroline Iberg, alors secrétaire du Nomes, saluait la supposée «solidarité» de l’UE avec la Grèce et s’étonnait que des membres du Nomes, révulsés par cette politique, aient démissionné de ce mouvement.

L’appartenance à l’UE ne protège pas des politiques austéritaires. La non-appartenance non plus. Nous le verrons vite en Suisse, avec l’après-Covid-19.

Il est temps de redescendre sur terre, comme le relevait récemment Miguel Urbán Crespo, militant de l’association Anticapitalistas (Espagne) et député du parti Podemos au Parlement européen: «Au sein des principaux Etats et des partis gouvernant l’Europe (…), l’austérité et les politiques néolibérales ne semblent pas être remises en question. Même dans le cas d’une mutualisation, les Etats membres les plus touchés obtenant des prêts ‘sans conditionnalité’ devront dans un futur proche rendre cet argent. Ils devront alors demander de nouveaux prêts pour payer les dettes déjà contractées et alors arriveront en contrepartie les plans d’ajustement structurel.» («solidaritéS», no 366, 9 avril 2020).


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

SociétéPoint de vue de Hans-Peter Renk: «Aux USA, la prospérité n’est pas pour tout le monde»Point de vue de Hans-Peter Renk: «Aux USA, la prospérité n’est pas pour tout le monde»

IndépendantismePoint de vue de Hans-Peter Renk: «Catalunya triomfant…»Point de vue de Hans-Peter Renk: «Catalunya triomfant…»

HistoirePoint de vue de Hans-Peter Renk: «Texas: du Fort Alamo à El Paso»Point de vue de Hans-Peter Renk: «Texas: du Fort Alamo à El Paso»

PolitiquePoint de vue de Jacques-André Tschoumy: «L’Europe est de retour»Point de vue de Jacques-André Tschoumy: «L’Europe est de retour»

Top