31.03.2016, 00:19

Peu d’efforts supplémentaires pour les réfugiés syriens

Premium
chargement
Le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon (à gauche) et le Haut Commissaire aux réfugiés Filippo Grandi s’exprimaient hier à Genève lors d’une conférence sur l’accueil des réfugiés syriens.

GENÈVE L’appel à l’aide de l’ONU n’a rencontré qu’un faible d’écho hier.

L’appel de l’ONU à alléger la charge des pays limitrophes de la Syrie en accueillant 10% de leurs millions de Réfugiés a été peu entendu hier à Genève. Parmi les plus de 90 pays présents, peu ont annoncé de nouvelles contributions.

«Après cinq ans de conflit, les Syriens perdent l’espoir de soutenir leurs familles et éduquer leurs enfants», a...

À lire aussi...

EpidémieCoronavirus: l’Italie boucle les zones touchées par l’épidémieCoronavirus: l’Italie boucle les zones touchées par l’épidémie

EpidémieCoronavirus: pas de patient zéro pour le foyer de coronavirus en LombardieCoronavirus: pas de patient zéro pour le foyer de coronavirus en Lombardie

EpidémieCoronavirus: Washington accuse la Russie de désinformation en ligneCoronavirus: Washington accuse la Russie de désinformation en ligne

AppréhensionG20: en Arabie, les leaders mondiaux se penchent sur les retombées du coronavirusG20: en Arabie, les leaders mondiaux se penchent sur les retombées du coronavirus

Moyen-OrientAfghanistan: débuts encourageants d’une trêve historiqueAfghanistan: débuts encourageants d’une trêve historique

Top