Pays-Bas: trois morts et cinq blessés après une fusillade dans le tramway d'Utrecht, le tireur toujours en fuite

chargement

violence Ce lundi matin, vers 10 h 45, des coups de feu ont éclaté à l'intérieur d'un tramway de la ville d'Utrecht, au centre des Pays-Bas. Il y a au moins trois morts et cinq blessés, selon le maire de la ville et les autorités. Les policiers n'écartent pas la piste terroriste. L'auteur présumé est toujours en fuite et d'autres fusillades ont éclaté en ville.

  18.03.2019, 11:37
1/5  

Les fusillades à Utrecht ont fait trois morts, a indiqué à la mi-journée le maire de la ville, Jan van Zanen dans un message vidéo. Les autorités ont également recensé cinq blessés, dont trois graves.

 

 

Un homme armé a ouvert le feu lundi dans un tramway à Utrecht, dans le centre des Pays-Bas, tuant au moins une personne. Plusieurs autres sont blessées. D'autres coups de feu ont été tirés ailleurs dans la ville. La police parle d'un acte "potentiellement terroriste".

 

 

"Des fusillades ont eu lieu ce matin à Utrecht à plusieurs endroits", a indiqué le directeur de l'agence nationale pour la sécurité et le contre-terrorisme (NCTV) Pieter-Jaap Aalbersberg lors d'une conférence de presse à La Haye. Il a précisé qu'une "importante opération de police était en cours pour trouver le tireur".

La police d’Utrecht a d’ailleurs diffusé le portrait du suspect, un homme de 37 ans né en Turquie. "La police recherche Gokman Tanis, 37 ans (né en Turquie) en lien avec l'incident de ce matin", affirme la police d'Utrecht sur Twitter, enjoignant au public de "ne pas l'approcher". Une image d'une caméra de vidéosurveillance montrant un homme vêtu d'un blouson bleu dans le tramway accompagnait le tweet.

 

 

En fin de matinée, la police avait d'abord signalé une fusillade dans un tramway, à la hauteur de la place du 24 Octobre faisant plusieurs victimes. "Plusieurs hélicoptères de traumatologie ont été déployés pour apporter de l'aide", a indiqué la police.

 

 

Sur les lieux de l'attaque, une victime était recouverte d'un drap et gisait sur la voie entre deux wagons, a rapporté un journaliste de l'agence de presse néerlandaise ANP sur place. Les abords ont été bouclés par les forces de l'ordre.

 

 

Les autorités ont immédiatement annoncé un renforcement de la sécurité dans les aéroports et les bâtiments clés du pays et conseillé aux écoles de la ville de fermer leurs portes. Elles n'ont évoqué à ce stade qu'un seul tireur mais indiqué ne pas exclure la possibilité qu'il y en ait plusieurs.

Le NCTV évalue la situation à Utrecht, en contact étroit avec les autorités locales. Une équipe de crise est activée. Le niveau de menace terroriste a été porté à cinq, son plus haut niveau, à Utrecht. Toutes les mosquées d'Utrecht ont, par ailleurs, été fermées par mesure de sécurité.

 

 

Elle précise par ailleurs que la piste terroriste est prise en compte:

 

«Restez chez vous»

En début d’après-midi, la police d’Utrecht a posté sur un compte Twitter un nouveau message où elle explique que l’auteur présumé est toujours en fuite. «De nouveaux incidents ne sont pas exclus.» La municipalité conseille aux habitants de rester chez eux jusqu’à la levée de l’alerte.

 

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
En directCoronavirus: le vaccin obligatoire à l'Open d'Australie?Coronavirus: le vaccin obligatoire à l'Open d'Australie?

ChroniqueDes tentacules de vêtementsDes tentacules de vêtements

live
MONDECoronavirus: toutes les nouvelles du lundi 18 octobreCoronavirus: toutes les nouvelles du lundi 18 octobre

attaqueNorvège: les cinq victimes ont été tuées à l’arme blanche, pas avec un arcNorvège: les cinq victimes ont été tuées à l’arme blanche, pas avec un arc

Jeux d’hiverPékin 2022: la flamme olympique allumée en Grèce, cérémonie perturbéePékin 2022: la flamme olympique allumée en Grèce, cérémonie perturbée

Top