03.08.2015, 09:01

Pas de procès avant 2012

chargement

Anders Behring Breivik, qui a reconnu être l'auteur de la double attaque qui a ensanglanté la Norvège vendredi, ne pourra pas être inculpé et traduit en justice avant 2012, a indiqué aujourd'hui le procureur du roi.

«Nous espérons pouvoir organiser un procès au cours de l'année prochaine», a déclaré le procureur Tor Aksel Busch, la plus haute autorité du parquet en Norvège, à la radio publique NRK.

«L'inculpation ne sera pas prête avant la fin de l'année, c'est le point de départ», a-t-il dit.

Actuellement, Behring Breivik, 32 ans, a une sorte de statut de «suspect officiel», une mise en examen préliminaire propre aux pays scandinaves qui se situe entre le statut de suspect et celui d'inculpé.

Même s'il a reconnu être l'auteur des attaques qui ont fait 76 morts, une inculpation ne peut intervenir qu'au terme de l'enquête, selon le système judiciaire norvégien.

«C'est une enquête très conséquente et exigeante. La police a besoin de temps», a expliqué à l'AFP Ingunn Fossgard, une adjointe du procureur.

La police norvégienne a pour l'instant retenu les dispositions du code pénal ayant trait au Terrorisme à l'encontre de Behring Breivik, lesquelles sont passibles d'une peine maximale de 21 ans de prison.

Mais, selon la presse norvégienne, le parquet pourrait aussi décider d'inculper l'extrémiste de droite pour «crimes contre l'humanité», un chef d'accusation pour lequel il encourrait alors jusqu'à 30 ans de prison. «Toutes les possibilités seront étudiées», a déclaré Mme Fossgard aujourd'hui. /ats-afp

Breivik interrogé demain pour lever les zones d'ombre

La police norvégienne va de nouveau interroger demain l'auteur des attaques qui ont ensanglanté la Norvège, Anders Behring Breivik. Elle a l'espoir de lever certaines zones d'ombre, soit découvrir pourquoi il portait un talkie walkie et avait évoqué l'existence de «cellules».

Même s'il a reconnu être l'auteur des attaques du 22 juillet et s'il dit avoir agi seul, la police cherche encore d'éventuelles complicités dans le pays scandinave et de possibles ramifications à l'étranger.

A Oslo, la police doit encore percer un certain nombre de mystères, notamment concernant les témoignages faisant état d'un talkie walkie que portait Behring Breivik sur Utoeya, à une quarantaine de kilomètres d'Oslo.

«Il est venu vers nous, il était habillé comme un policier. Il avait tout l'équipement, le talkie walkie, les armes, tout», a déclaré un survivant, Jo Granli Kallset, 15 ans, hier.

L'ustensile pouvait faire partie de son déguisement mais il pourrait aussi avoir servi pour communiquer avec d'éventuels complices.

Selon son avocat Geir Lippestad, le tueur, qui se dit engagé dans une croisade pour «sauver la Norvège et l'Europe de l'Ouest face, entre autres, (...) à une invasion musulmane», a aussi évoqué une organisation qui comprenait «deux (autres) cellules en Norvège» et «plusieurs cellules à l'étranger».

Aujourd'hui, la police norvégienne a également annoncé avoir mis fin à ses recherches en vue de retrouver des disparus autour de l'île d'Uteoya, sans préciser si cela changeait le bilan total de 76 morts fourni jusqu'à présent. /ats-afp


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
directCoronavirus - Solidarité: lancement de l'opération romande "Caddies pour tous"Coronavirus - Solidarité: lancement de l'opération romande "Caddies pour tous"

CriseAutomobile: Renault annonce près de 15’000 suppressions d’emplois dans le mondeAutomobile: Renault annonce près de 15’000 suppressions d’emplois dans le monde

SantéTabac: l’OMS lance une campagne de prévention à l’attention des jeunesTabac: l’OMS lance une campagne de prévention à l’attention des jeunes

CriseTrafic aérien: l’incertitude pour les employés d’EasyjetTrafic aérien: l’incertitude pour les employés d’Easyjet

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du jeudi 28 maiCoronavirus: toutes les nouvelles du jeudi 28 mai

Top