08.02.2019, 00:01

Paris hausse le ton face à Rome

Premium
chargement
La visite aux gilets jaunes français de Luigi Di Maio, un des deux vice-premiers ministres italiens, n’a pas du tout plu au gouvernement d’Emmanuel Macron.
Par Valérie Segond

EUROPE Une première depuis 1940: la France a rappelé son ambassadeur en Italie après la visite du vice-premier ministre italien Luigi Di Maio, mardi, à un groupe de gilets jaunes rassemblés au sud de Paris.

Cela n’était pas arrivé depuis 1940, lorsque l’Italie avait déclaré la guerre à la France. Après avoir beaucoup arrondi les angles, Paris a changé de ton et de manières: l’Elysée a rappelé l’ambassadeur de France en Italie, Christian Masset, qui a pris sans préavis l’avion pour Paris, hier après-midi.

Si la chronique des incidents indiquait clairement que les relations se...

À lire aussi...

JusticeAbus sexuels: le Vatican accusé à Genève de violations du droit internationalAbus sexuels: le Vatican accusé à Genève de violations du droit international

EnquêteClimat, malbouffe, tabac: l’ONU inquiète pour la santé des enfantsClimat, malbouffe, tabac: l’ONU inquiète pour la santé des enfants

EpidémieCoronavirus:  le bilan dépasse 2000 morts, mais l’OMS se veut rassuranteCoronavirus:  le bilan dépasse 2000 morts, mais l’OMS se veut rassurante

RECHERCHELe rôle clé des chauves-sourisLe rôle clé des chauves-souris

Le rôle clé des chauves-souris

Alors que l’épidémie se poursuit en Chine, la chasse aux nouveaux coronavirus s’intensifie.

  19.02.2020 00:01
Premium

IMMIGRATIONLa Grèce durcit sa politiqueLa Grèce durcit sa politique

La Grèce durcit sa politique

Frontière maritime, centre de rétention, renfort de patrouilles en mer Egée, le gouvernement conservateur grec...

  19.02.2020 00:01
Premium

Top